- Page 5

  • Énorme élan de solidarité pour procurer des masques au personnel soignant

    Les villes de Verviers et Malmedy ont décidé de jouer la carte de la solidarité en fournissant des masques aux services de secours. 250 issus des services techniques de la ville de Verviers ont été donnés au CHR Verviers. À Malmedy, la générosité de la population et des commerçants a permis de rassembler 729 masques. Mais le secteur privé se mobilise aussi. Detry à Aubel a donné 1.000 masques et 1.500 salopettes jetables aux pompiers.

    « Waw, grâce à la réactivité de la population et des commerçants nous avons pu rassembler 729 masques ! », s’enthousiasme la ville de Malmedy sur Facebook.

    1.500 SALOPETTES CHEZ DETRY

    Par ailleurs l’entreprise Detry d’Aubel a offert à la zone de secours VHP 1.500 salopettes jetables, 1.000 masques barrières et 20 paires de lunettes de protection.

    Autre type de matériel dont on parle moins, mais qui devrait se révéler important dans la lutte contre la propagation du virus : les gants. S’il y avait une ruée sur ce type d’article, la rupture de stock menacerait, estime-t-il. 

    D'un article d'YVES BASTIN ET BRUNO BECKERS à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 18 mars 2020

  • Les dames d’Aubel espèrent monter trois fois

    Alors qu’Aubel vit une saison exceptionnelle avec une première place en Ligue B, en P1 et en P3A féminine, la décision de Volley Belgium de suspendre toutes les compétitions ne fait pas les affaires du président Stephan Dortu, qui espère que la logique sportive sera respectée : « C’est évidemment une déception car on était bien placé dans trois séries. Maintenant, on a appris aussi qu’il va quand même y

    avoir des montants et des descendants, donc ça devrait être bon pour nous, même si on doit encore voir comment ils vont organiser ça » nous confie-t-il. « À mon avis, la meilleure solution serait de stopper le championnat où on est maintenant, et de décider de ceux qui montent et qui descendent comme ça. Ce serait le plus normal, même si ce n’est pas nous qui décidons. L’important pour nous, c’est que nos trois équipes puissent monter, car elles le méritent. Quoi qu’il en soit, chaque club aura sûrement un discours différent cependant de sa situation globale, mais ça ne changera pas grand-chose. Les dirigeants des différentes provinces vont devoir faire des choix et on va devoir attendre, car on a aucune information pour le moment. »

    NICOLAS EVRARD dans LA MEUSE VERVIERS du 17 mars 2020

  • Boutique fermée à Aubel

    Capture d’écran 2020-03-17 à 08.43.17.png« Suite à une longue réflexion, nous avons décidé de fermer les portes de notre boutique temporairement, le temps que la situation s’améliore. » La boutique Plaisir d’offrir, un concept store proposant bijoux, sacs, accessoires, chaussures, vêtements à Aubel, a pris une décision courageuse et responsable dans le cadre de l’épidémie de coronavirus.

    « En fait, on s’est dit qu’on ne souhaitait pas mettre en danger la santé de notre personnel et de nos clients. Parce qu’en laissant le magasin ouvert, on risque une contamination potentielle », expliquent Tom Delville et sa maman Christine Hubert, la patronne. « Puis on a aussi voulu fermer par solidarité envers nos confrères de l’Horeca qui ont été contraints de fermer purement et simplement. C’est une manière pour nous de nous soutenir tous ensemble en tant qu’indépendants. C’est tous ensemble que nous vaincrons ce fléau ! »

    La réouverture de la boutique physique dépendra de la durée de l’épidémie chez nous. « On compte fermer jusqu’à ce que la situation s’améliore et que la menace soit éradiquée. Je pense que c’est le moment de se serrer les coudes. Si les ministres ne prennent pas la décision de fermer les magasins non-alimentaires, on le fait », sourit l’Aubelois.

    Sa boutique reste néanmoins en activité durant cette période particulière avec des commandes à distance possibles. « On avait déjà mis en place un service de livraison à domicile. Des moyens comme Facebook et internet nous permettent de poursuivre notre activité en parallèle », précise Tom Delville.

    A.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 17 mars 2020

  • Coronavirus - Covid19

    Capture d’écran 2020-03-16 à 17.21.03.pngLe Collège communal d'Aubel a pris des mesures dès vendredi matin afin de transposer pratiquement sur le territoire communal les dispositions prises par le conseil national de sécurité dans le cadre de l’épidémie de Coronavirus Covid-19. Ces informations et mesures ont été adoptées le lundi 16 mars à 11.00 h.  Elles sont susceptibles d'évoluer très rapidement.

    Solidarité ados-bambins

    Plate-forme Artistouilles de baby-sitting

    Les adolescents sont actuellement dispensés de cours. Quant aux enfants de 2,5 à 12 ans, ils doivent rester à leur domicile. Nous avons mis en place une plate-forme solidaire avec notre service Artistouilles.

    Nous proposons aux adolescents bénévoles (ne présentant aucun symptôme de rhume, de toux ou de fièvre) et aux parents en recherche de baby-sitters pour leur domicile de s'inscrire auprès d'Artistouilles.

    Le recours à ce service des baby-sitters s'inscrit dans le cadre de la solidarité citoyenne et relève de la responsabilité individuelle.

    Artistouilles

    087/53.08.52 - artistouilles@aubel.be

    FaceBook : FB/@Artistouilles-Centre Culturel d'Aubel

    Soutien au commerce aubelois    

    Un mot encore pour notre spécificité aubeloise : nous sommes fiers de nos commerces, de la vitalité économique des entrepreneurs de notre commune. Nous sommes confiants en leur capacité à affronter cette nouvelle crise. Nous avons la conviction que, tous ensemble, nous pourrons la surmonter.

    Nous devons - c'est notre devoir citoyen élémentaire - nous plier aux impératifs de santé publique. Mais sachez que, une fois cette crise surmontée, nous serons à vos côtés pour accompagner et aider à la relance de nos commerces aubelois. 

    L'horeca est particulièrement touché par les mesures prises, mais tous les opérateurs rencontrés ont fait preuve de compréhension face aux mesures de santé publique adoptées. Nous avons la certitude que la solidarité aubeloise - pendant mais aussi après la crise - jouera pleinement.

                                                            Pour le Collège communal, Freddy Lejeune

    Lire la suite

  • Aidez Charles

    Bonjour,
    Voici les informations de ce 15 mars.
    Nous n’avons malheureusement toujours pas d’avancées concrètes dans l’enquête.
    Les derniers propriétaires de caméras dans le secteur ciblé ont été pratiquement tous contactés par nos bénévoles. L’ensemble des informations, a été transmis à la police, notamment avec des images disponibles pour les enquêteurs uniquement.
    La distribution de flyers s’est poursuivie sur la batte. Les échos, que nous recevons, sont que de très nombreuses personnes sont maintenant au courant. Il est cependant important de continuer le rabattage médiatique afin que Charles ne soit rapidement oublié au vu de l’actualité de ces derniers jours.
    Dans cette optique, différentes chaines de télévision ont été contactées pour diffuser l’avis plus largement voire pour y consacrer un reportage. Un accord de la police doit être obtenu à cette fin.

    (Info: Groupe HELP CHARLES sur Facebook)