- Page 7

  • Marvin Van Melsen décisif

    Aubel a pu compter sur Marvin Van Melsen qui a inscrit le but de la victoire. Un goal qui fait du bien à l’attaquant, lui qui a su mettre ses envies de côté afin de répondre aux besoins de l’équipe. Se revendiquant comme un pur neuf, il évolue sur le flanc dans le schéma de Toni Niro. « J’ai un rôle différent. Je dois effectuer beaucoup plus de courses défensives. C’est donc plus compliqué pour moi dans cette philosophie. Ce but me fait beaucoup plaisir car je ne marque pas assez à mon goût. » Surtout qu’il permet à Aubel d’engranger une victoire très importante dans la course au maintien. « Parmi les clubs qui sont encore en danger, on a l’équipe avec le plus de qualité mais parfois, nos jeunes ont une mentalité trop gentille. »

    ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 17 février 2020

  • Succès primordial pour Aubel

    Avant la rencontre, Toni Niro pestait d’affronter Melen sur le synthétique. Force est de constater que cette surface a finalement souri à ses hommes. Melen débute la partie en prenant le jeu à son compte malgré un rythme qui ne fait pas vibrer les foules… Nicolay, privilégié à la pointe de l’attaque par Pascal Colin, démontre que le coach a bien fait de miser sur lui. Alors qu’il reçoit le ballon à l’entrée du rectangle, il se retourne d’un joli geste technique, met son défenseur dans le vent et trompe Aerts d’une belle frappe croisée. Aubel va alors trouver les ressources pour égaliser et le doit encore à son attaquant en forme : Boulton. Il force le destin pour trouver le chemin des filets et inscrire son 9e but de la saison.

    Après la pause, les Herbagers remontent sur la pelouse avec d’autres intentions et prennent le contrôle de la partie… jusqu’aux 20 derniers mètres. Car les occasions se font très rares. Van Melsen a d’abord une possibilité après une bien belle combinaison mais sa frappe est trop molle et centrée. Ce n’est que partie remise pour l’attaquant qui va donner un avantage décisif aux siens. Après une parade de Piron sur une occasion de Boulton, Van Melsen est au bon endroit pour la pousser dedans.

    Voilà donc une victoire ultraimportante au vu des autres résultats. Le temps d’une journée, Aubel est même passé devant Minerois. « Après le but de Melen, je n’étais pas bien moralement car on n’y était pas mentalement et physiquement. Mes joueurs jouaient avec des Pampers, ils avaient peur de mal faire. En deuxième mi-temps, c’était nettement mieux en termes d’intensité et je suis satisfait de leur réaction. C’est une victoire méritée globalement malgré le peu d’occasions. » En face, Pascal Colin ne reconnaissait pas son équipe. « C’est incompréhensible au vu des dernières semaines. Aubel a gagné 80 % des duels et en deuxième mi-temps, on a vu une équipe qui se battait pour le maintien et une autre qui n’avait plus rien à jouer. À moi de remettre sur pied cette équipe malade. »

    ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 17 février 2020

    Lire la suite

  • Ans a logiquement battu Aubel

    Troisième défaite de la saison pour les Aubelois

    Ce dimanche, Aubel s’est logiquement incliné dans un derby liégeois face à Ans. Les Herbagers ne seront jamais parvenus à faire la différence face à une équipe ansoise tout simplement supérieure durant ce match.

    D'un article de CHARLES BOURY dans LA MEUSE VERVIERS du 17 février 2020

    Lire la suite

  • P3C : AUBEL B - AS. HERMALLE : 1-3

    ► Les buts : 9e Carnal (0-1), 20e Pelsser (1-1), 25e et 91 e Carnal (1-2 et 1-3)
    ► Aubel B : Cloes, Pesser (81e Jacob), Malta (71e Dejalle), Heydens, Ernst, Remy, Van Hoof, Marlet (65e Nijhof), Beckers, Adam, Pelsser
    ► As Hermalle : Sequenzia, Malmedy, Kasprzak (80e Houben), Schenkelaars (68e En-Nouini), Terwagne, Carnal, Jon-let, Brouns, Hody, Van Brabant (62e Roe-mans), Dion
    ► Cartes jaunes : Malta, Heydens, Dion, Jonlet
    ► Arbitre : M. Kasmi

  • L’Aubelois Jean Bériaux participera, en 2023, à une course au sein d’un équipage international

    C’est une aventure un peu folle dans laquelle l’Aubelois Jean Bériaux s’est engagé. En 2023, il se lancera dans une course autour du monde. Particularité de l’épreuve, elle se fait dans les conditions technologiques de 1973.

    « Avec un ami, Richard Mardens, on a une passion pour les choses folles. Quand on boit un verre, on a souvent des idées et, là, on a voulu la concrétiser. » C’est par ces mots que Jean Bériaux débute l’explication de son projet dingue : faire un tour du monde en voilier grâce à une course au large à équipage complet qui impose de n’utiliser aucun moyen technologique actuel. « Même la musique ne pourra pas être digitale. On va devoir utiliser des cassettes (rire). On a même décidé d’aller plus loin en n’utilisant pas de frigo ! » Cette course, c’est l’Ocean Globe Race. Elle aura lieu en 2023 et célébrera les 50 ans de la Whitbread Race. Et contrairement aux courses actuelles qui sont de véritables machines avec des équipages professionnels, l’OGR2023 sera également ouverte aux amateurs. « Je vais devoir me mettre à jour pour la voile », rigole-t-il.

    Lire la suite