- Page 6

  • Un parc naturel au Pays de Herve

    La province de Liège, via Liège Europe Métropole, a sondé nos élus afin de voir comment ils désiraient voir évoluer leur région. Parmi les projets sur la table : la création d’un parc naturel au Pays de Herve, la création d’un itinéraire cyclable entre nos lacs ainsi que la concrétisation du projet de la Vesdrienne.

    Ce lundi, lors du conseil communal de Limbourg, Niels Antoine, expert en Mobilité pour la structure, a levé un coin du voile sur les différents projets qui ont été mis sur la table à la suite de discussion avec les 84 bourgmestres et les 6 députés provinciaux qui font parties de Liège Europe Métropole.

    Le projet principal du côté de l’Entre Vesdre et Meuse, soit le Pays de Herve globalement, c’est la création d’un parc Capture d’écran 2020-02-19 à 08.42.12.pngnaturel. « Les élus ont eu des réflexions sur ce qu’ils voulaient pour le pays de Herve : être un dortoir pour l’Euregio ou un jardin pour l’Euregio. Et c’est vers cette deuxième possibilité qu’on se dirige », annonce Niels Antoine. La volonté est donc de préserver le bocage du Pays de Herve et de le mettre en valeur, via un parc naturel, notamment.

    Une réflexion qu’a reprise à son compte le GAL (Groupe d’Action Local) du Pays de Herve. Une conférence sur le sujet aura lieu le jeudi 12 mars prochain. Toutes les personnes intéressées sont d’ailleurs amenées à se prononcer. « On veut aider à ouvrir la réflexion. Une personne de l’ASBL des parcs naturels viendra expliquer de quoi il s’agit réellement, mais on veut également explorer d’autres pistes. Ce qu’on veut surtout, c’est mettre en valeur nos paysages de quelque manière que ce soit. Pourquoi pas être territoire pilote de nouveautés ? », expose France Goffin, pour le GAL.

    D'un article de LOÏC MANGUETTE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 19 février 2020.

     

  • Déplacement à haut risque dimanche à Kalmthout

    Pour des raisons de Coupe de Belgique, Aubel et Vilvoorde étaient les seules équipes à fouler les parquets samedi dernier. « C’était un week-end protégé, glissait le président. Les autres équipes étaient au repos… donc pour y voir plus clair au classement du championnat (Aubel compte 12 points d’avance sur le second), on attendra les matches d’alignement. »

    Une heure et dix minutes, c’est le temps qui a fallu aux Aubeloises pour renvoyer les visiteuses aux vestiaires (3-0). Pas vraiment de match… Encore engagée en Coupe de la Province, la Ligue B se déplaçait le lendemain à Spa (P1)… « Hum, on avait programmé une soirée carnaval après le match contre Vilvoorde… cela a laissé des traces… victoire compliquée », poursuivait un Stef Dorthu ironique…

    « Dimanche prochain, par contre, on se déplace chez le 2e à Kalmthout. Ce sera une toute autre affaire. Là, on devra se donner à fond. Une victoire nous faciliterait la vie pour le sprint final du championnat… »

    La P1 toujours invaincue…

    En début de week-end, vendredi, la P1 se déplaçait à St Jo Welkenraedt pour une derby toujours sous haute tension. Malgré une petite blessure de Elise Bloemen, les filles n’ont pas tremblé pour s’imposer 0-3.

    Une bonne préparation pour le match de Coupe de la Province qu’elles disputeront ce jeudi à 20.00 au hall bleu contre St-Louis Waremme. Match test… « Nous pourrons voir où notre équipe se situe puisque notre adversaire du jour évolue en National 2. » l’échelon que les aubeloises espèrent atteindre au terme de la saison. « De plus expliquait Stef Dorthu, nous retrouverons Karim, notre T2 de la saison dernière ». Supporters, la P1 à besoin de vous ce jeudi…

    004 10 fevrier 3 - copie.jpg

  • Fred Delsaute, le très gros coup de Pepinster

    Ce dimanche, Fred Delsaute a été l’un des artisans du très beau succès ansois face à Aubel, pourtant leader de Régionale 2. S’il passe une agréable saison avec ses potes à ce niveau, Fred ne restera pas chez les Liégeois car il évoluera à Pepinster la saison prochaine.

    D'un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 18 février 2020.

  • Aubel : 3 reconductions, 2 départs et une hiérarchie des keepers

    Le Royal Aubel Football Club a levé ce lundi matin trois des quatre points d’interrogation restants dans son effectif actuel en vue de la saison prochaine. Ainsi, Jabo Mutsinzi et Marvin Van Melsen s’en iront au terme de l’actuel Capture d’écran 2020-02-18 à 08.02.32.pngchampionnat. « Jabo est un excellent joueur et un charmant garçon, qui termine sa cinquième saison chez nous. C’est un choix de Tony Niro. Il faut voir tout ce qu’on a pour les postes 6 et 8 », indique Marc Duthoo, le président aubelois, faisant référence à des joueurs comme Nicolas Hansen, Jean-Yves Colling, Florian Campo, Thomas Binot et Maxime Kerff. Le tout, sans oublier Floran Ernst, l’actuel capitaine de l’équipe B aubeloise, qui vient de rempiler pour une saison au club. « C’est un numéro 6 ou un numéro 8 aussi. Il preste à un haut niveau et l’idée est de l’intégrer dans le noyau A. Il est jeune, a du potentiel et entre bien dans la philosophie du club. C’est un pur produit aubelois. »

    L’autre départ annoncé ce lundi par Aubel, c’est celui de Marvin Van Melsen, que le club aurait voulu conserver. « Il souhaite retrouver une place de numéro 9, ce qui n’est plus le cas chez nous », reprend Marc Duthoo. Marvin Van Melsen confirme : « Je veux retrouver plus souvent le chemin du but, cela me manque. J’ai envie qu’on joue sur mes qualités de finisseur et pas sur mes qualités athlétiques », dit l’attaquant, qui évolue désormais sur un flanc à Aubel. Quant à sa future destination, elle n’a pas encore été dévoilée.

    LAURENT BECKERS NUMÉRO 1

    Du côté d’Aubel, outre la reconduction de Floran Ernst, on a aussi annoncé deux autres prolongations. Et cela clarifie totalement la hiérarchie des gardiens de but, après l’annonce du prochain départ de Kevin Aerts, le titulaire de cette saison. « Laurent Beckers a rempilé et sera notre keeper numéro 1. Romain Cloes, l’actuel titulaire de notre deuxième équipe, a aussi rempilé et sera notre numéro 2 la saison prochaine. Ce sera sa troisième saison chez nous après avoir été formé à l’AS Eupen. Il provient de l’Union Limbourg et est en train de progresser énormément, d’où son passage vers l’équipe A », dit encore Marc Duthoo, qui compte beaucoup sur le maintien de l’équipe A en P1. Et ce, aussi pour que l’équipe B puisse prendre part au tour final en P3C au terme de la saison.

    Concernant la saison prochaine, seul Florian Heydens n’est pas encore fixé. Avec désormais 16 reconductions et 3 arrivées pour le noyau A, un joueur à vocation offensive devrait encore arriver.

    OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 18 février 2020

  • Aubel ne veut pas d’une pharmacie dans son zoning

    VPharma estime que la commune a une vision unilatérale du dossier.

    La commune d’Aubel a donné un avis négatif pour le déménagement d’une pharmacie en périphérie du centre du village vers la rue de Battice – appelée « le zoning » là-bas. VPharma contre-attaque et dénonce une politique du deux poids, deux mesures.

    La société verviétoise VPharma, qui pèse 40 officines pharmaceutiques et 300 emplois dans la région, mène une politique de rénovation de certaines de ses pharmacies. Capture d’écran 2020-02-18 à 07.53.23.png

    C’est un espace à côté du supermarché OKay qui est visé, comme on l’a déjà écrit.

    Mais ce projet ne fait pas les affaires de la commune.

    Ainsi le collège communal a rendu récemment un avis négatif pour le transfert de la pharmacie. Le motif : maintenir des commerces de proximité dans le centre du village, pour ne pas arriver à une situation d’exode commercial vers la périphérie. L’Observatoire du commerce a également rendu un avis négatif dans le cadre de cette demande de transfert.

    Ce lundi, la société VPharma contre-attaque. Elle évoque une « présentation unilatérale (qui) ne reflète pas le dossier dans sa globalité et offre une vision tronquée de la situation. Qui plus est l’échevin déclare avoir été bien compris par l’investisseur (VPharma), ce qui est une contre-vérité notoire, tant notre désaccord a été clairement exprimé en réunion. »

    L’ATTRACTIVITÉ D’AUBEL

    Quant à l’argument de lutte contre la désertification du village, le directeur Marc Breyer estime que « cela pourrait être louable si la situation n’était pas déjà bien différente puisque depuis des années de nombreux commerces de moyennes surfaces, spécialisées ou de grande distribution, ont été autorisés à s’installer en périphérie. (…) Il est d’ailleurs remarquable que récemment un des commerces autorisés à quitter le centre pour la zone commerciale est le magasin de vins et spiritueux Stassen, de renommée locale bien évidente, ce qui laissera un vide appréciable au centre. Deux poids, deux mesures ? » Le bourgmestre Freddy Lejeune, par ailleurs commerçant… et voisin de la pharmacie concernée, explique ce transfert de Stassen Vin en évoquant des problématiques différentes. « Là on était dans un problème de famille et de loyer. Et avec le charroi propre à un tel magasin, on peut comprendre cette demande de déplacement. C’est aussi pour que le commerçant devienne propriétaire, comme les magasins BeC et Joyce qui ont aussi quitté le centre. Mais VPharma veut louer.

    On peut comprendre leur volonté de s’agrandir et d’améliorer les heures d’ouverture, mais à Aubel il y a trois pharmacies, trois bouchers, quatre boulangers… C’est ça qui fait l’attractivité d’Aubel. » VPharma se défend en avançant qu’il y a trop de pharmacies à Aubel pour la population y vivant : trois dans le centre pour 4.300 personnes, alors que la moyenne belge est d’une pharmacie pour 2.300. Selon la société verviétoise, à terme une de ces pharmacies devra donc fermer.

    D’où sa volonté de déménager en périphérie pour diversifier son offre et même créer des emplois. Elle annonce aussi qu’elle fera tout pour trouver un autre commerce pour le centre de la localité.

    « Il semble donc que les politiciens locaux ont mal compris le dossier, ou manquent de compétence en la matière », annonce aussi la société. Ce qui fait bondir le bourgmestre : « Ils nous traitent d’incompétents alors que ça fait 60 ans que je suis dans le commerce. Je sais de quoi je parle ! » La Région wallonne tranchera, vraisemblablement d’ici un mois et demi.

    En cas de refus, pour VPharma il est vraisemblable que leur pharmacie aubeloise fermera d’ici 6 mois à un an. « Nous, on veut rester à Aubel, mais le marché et l’évolution du secteur de la santé publique font qu’il n’y aura plus que deux pharmacies dans le centre », lance le directeur Marc Breyer.