- Page 2

  • La coopérative Vin du Pays de Herve va commencer à bâtir son hall de vinification en janvier

    Vin du Pays de Herve, la coopérative viticole à finalité sociale du Plateau, va bientôt avoir son chez soi. En effet, un permis de bâtir a été octroyé pour ériger un chai, soit de lieu où l’on vinifiera la production des 8 hectares (l’équivalent de 12 terrains de foot) de vignes actuelles. La construction du hall de type agricole devrait débuter dès janvier, explique Michel Schoonbroodt. « Ce sera un bâtiment basique, mais avec un bardage en bois, pour l’intégrer au paysage. »

    Cependant, la coopérative ne compte pas transformer son raisin en vin en ces lieux ad vitam aeternam. En effet, « on garde l’objectif d’un second bâtiment, entre Merckhof et le cimetière américain. Il serait enterré et selon les moyens dont nous disposerions, il pourrait compter de deux à quatre niveaux. Il serait situé du côté de la commune d’Aubel (ndlr : à gauche en allant vers Aubel). Le parking, lui, serait situé à droite (ndlr : sur le site d’une ancienne carrière). Mais ça, ce sera un projet pour le plus long terme. »

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 décembre 2019.

  • Smits a signé l’un des buts du week-end, mais il n’a, hélas pour lui, pas rapporté les 3 points

    Peu habitué à marquer, François Smits aurait pu achever la rencontre face à Dison avec deux buts au compteur si son obus n’avait pas trouvé le poteau de Dimitri Habran dans les derniers instants. Une dizaine de minutes plus tôt, l’Aubelois avait expédié un somptueux coup-franc en pleine lucarne. Un goal dont il se souviendra longtemps mais il regrette toutefois qu’il n’ait pas permis de récolter les 3 points.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 24 décembre 2019.

  • Décès de Monsieur Marcel VONCKEN

    Capture d’écran 2019-12-23 à 11.55.10.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Marcel VONCKEN, né à Fouron-Saint-Martin le 10 avril 1931 et décédé à Aubel le  22 décembre 2019.

    Le défunt repose à la chapelle ardente de la résidence « La Kan », rue de la Kan 79 à Aubel, où les visites sont libres mais la famille sera présente jeudi de 17 à 19 heures. 

    La liturgie des funérailles, suivie de l’inhumation au cimetière d’Aubel, sera célébrée en la chapelle de la Kan le vendredi 27 décembre 2019 à 10 heures 30. 

    Lire la suite

  • Aubel finit très bien 2019

    Les Aubeloises, qui filent vers le titre en Ligue B (deuxième échelon national), ont très bien terminé leur année 2019. Samedi, elles sont allées s’imposer 0-3 sur le parquet de Noorderkempen. Après 11 matchs (sur 24), les Aubeloises comptent 30 unités et 10 victoires. Elles n’ont perdu qu’une fois et n’ont concédé jusqu’à présent que 6 sets, ce qui en dit long sur leur domination. Les joueuses coachées par Pierre Vanspauwen comptent trois points d’avance sur Gand, mais les Gantoises, qui ont joué un match de plus, ne peuvent de toute façon pas monter, ainsi que le coach aubelois le confiait début décembre. Derrière, Kalmthout, 3e , est à 5 unités des Aubeloises pour lesquelles la route vers la Ligue A semble donc toute tracée, sous réserve de ne pas fléchir en 2020… 

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 23 décembre 2019

  • Très mauvaise affaire

    Au vu des autres résultats du week-end, le partage qui a sanctionné la rencontre de ce dimanche est synonyme de très mauvaise affaire tant pour Aubel dans l’optique d’un maintien qui devient de plus en plus improbable que pour Dison en vue d’un titre qui s’éloigne un peu.

    Pour Aubel, c’est une mauvaise affaire dans l’optique du maintien en P1.

    Avec les succès conjugués de Malmundaria, Rechain et Geer, le trou se creuse encore dans le fond du classement. À tel point que, sur la base très probable de 4 descendants en P2, le retard des Aubelois se chiffre désormais à 7 points sur le premier sauvé. Un gouffre difficile à combler alors qu’il ne reste que 11 matchs. Bref, Aubel, au même titre qu’Amblève, file irrémédiablement vers la P2.

    NIRO FIER DE SON ÉQUIPE

    « Je suis fier de mon équipe et de ce que les joueurs ont montré. C’est ainsi qu’on pourra prendre des points et ce pointci fera du bien mentalement. Il est important », relativise Tony Niro, qui a décidé, avec son adjoint, de laisser tomber trois entraînements programmés durant la trêve. Après un décrassage ce lundi, les Aubelois reprendront le 2 janvier. Une manière de récompenser la bonne tenue de ses gars face à Dison. Mais pas de quoi perdre de vue que la P2 s’est encore un peu rapprochée. « C’est la première fois qu’on fait une mauvaise affaire vis-à-vis de nos concurrents directs, qui perdaient aussi les autres fois, mais il ne faut pas trop regarder le classement. Il faut aller à l’abordage. J’estime qu’on aurait mérité 3-4 points de plus. On les avait en main. » -

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 23 décembre 2019

    Lire la suite