- Page 5

  • Programme 2019 chargé pour l’écurie WRT du Verviétois Vincent Vosse

    WRT a présenté son copieux programme jeudi soir dans ses ateliers de Baudour. L’équipe du Verviétois Vincent Vosse et d’Yves Weerts participera au DTM, à la Blancpain GT Series, au WTCR et au TCR Europe et Benelux.

    Pour son dixième anniversaire, l’équipe belge WRT va avoir en effet un calendrier très chargé. Aux habituels programmes en Blancpain GT Series et TCR, WRT va en plus découvrir cette saison le très relevé championnat allemand DTM. Deux Audi RS5 seront engagées pour le Sud-Africain Jonathan Aberdein et un pilote encore à confirmer.

    AVEC L’AUBELOIS CHARLES WEERTS EN BLANCPAIN

    Présente dans le championnat depuis son lancement, WRT va encore être fidèle à la Blancpain GT Series avec un engagement dans la version endurance et dans la version sprint (le World Challenge Europe). Deux pilotes belges y sont présents avec le pilote officiel Audi Dries Vanthoor et le jeune Aubelois Charles Weerts, 18 ans, qui vient de la F4.

    Trois Audi R8 LMS sont engagées en Endurance pour les équipages Vanthoor/Riberas/Perez Companc (Bel/Esp/Arg), Weerts/Breukers/Sanchez (Bel/PB/Mex) et Davies/Petit/McDowall (Aus/Fra/G-B).

    En sprint, quatre voitures seront confiées à Vanthoor/Perez Companc (Bel/Arg), Weerts/Mies (Bel/ All), Tunjo/Breukers (Col/P-B) et Davies/Gamble (Aus/G-B). Enfin, WRT participera aussi au WTCR, la Coupe du Monde des voitures de tourisme, avec des Audi RS3 LMS pour Jean-Karl Vernay (Fra) et Gordon Shedden (G-B). L’équipe sera aussi en TCR Europe et Benelux avec le jeune belge Maxime Potty et Santiago Urrutia (Uru).

  • Aubel veut vraiment se relancer

    Sur ce deuxième tour, Aubel n’a pas gagné beaucoup de rencontres et reste sur une série d’une petite victoire sur les huit derniers matchs. Le dernier en date a été folklorique à Visé avec l’absence du coach pour raisons de santé et un arbitrage complètement à côté de ses pompes. Les Herbagers aspirent vraiment à se relancer en cette fin de championnat face à Neufchâteau ce dimanche à la maison (début à 15h30). Il est clair qu’une victoire ferait un bien fou àtout le monde et permettrait de ne pas voir la fin de saison se tirer en longueur.

    D'un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 23 mars 2019.

  • « Aubel a des stats étonnantes »

    Ce si court déplacement à Aubel a toujours une saveur très particulière pour Vincent Heins, qui n’est plus à présenter dans le patelin herbager.

    L’Aubelois de Ster-Francorchamps évoque la formation de René Ernst : « Aubel n’a pas encore été battu à la maison cette saison et a quand même des stats étonnantes ! C’est même incompréhensible, mais il n’y a pas beaucoup de constance dans leurs résultats. Nous aussi, finalement, car on ne fait plus que des matches nuls… Mais il y a de la qualité dans cette équipe aubeloise, et surtout offensivement. »

    Le coach du circuit a réuni ses gars mardi, histoire de détendre un peu l’atmosphère. « Oui, j’ai parlé au groupe car j’ai l’impression que mes joueurs se mettent un peu trop de pression, alors qu’il n’y en a nullement besoin ! Je pense que c’était une bonne chose. Nos objectifs sont largement atteints. On a l’impression que nous sommes obligés de gagner nos matchs, mais mon équipe doit avant tout retrouver cette sensation de plaisir, de s’amuser. »

    Il est vrai que la dernière sortie à Cointe (0-0) n’était guère à inscrire dans les annales du club stavelotain… « C’était notre plus mauvais match de la saison. Non, ce n’était pas bon du tout », confiait Heins. « J’ai l’impression que l’on cale un peu mentalement, et physiquement aussi ; l’an passé, c’était un peu pareil à cette période-ci de l’année ! »

    En effet, Ster avait perdu le titre au détriment de Weywertz. Il ne faudrait donc pas perdre le tour final cette fois après un aussi joli parcours et en vue du drapeau à damiers. -

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 23 mars 2019. Il y publie aussi un entretien avec René ERNST, le coach aubelois.

    Lire la suite

  • Julien Galère, qui affronte Ster, son futur club, tire un bilan mitigé de sa dernière saison à Aubel

    Match spécial ce dimanche pour le Clermontois Julien Galère : pour la première fois de sa carrière, il affrontera le club dans lequel il évoluera la saison suivante. Il est l’interlocuteur tout indiqué pour préfacer le duel de ce dimanche entre Aubel (son club actuel) et Ster-Francorchamps (son futur club).

    OLIVIER DELFINO publie dans LA MEUSE VERVIERS du 23 mars 2019 un entretien avec Julien Galère, médian d’Aubel.

  • Finaliste dans un concours de coiffure

    Pour ses 10 ans de carrière au sein du salon de coiffure heusytois XYZ, l’Aubeloise Charlotte Demez se lance un sacré défi. Ce weekend, elle va en effet concourir au L’Oréal Professionnel Style & Color Trophy International, à Paris.

    Un concours dans lequel elle s’est retrouvée après avoir remporté la grande finale belge en mai 2018. « C’était une première. Ma patronne a toujours fait énormément de concours, elle est toujours au courant de tous les événements dans le milieu de la coiffure », explique Charlotte Demez. Consciente du potentiel de son ouvrière, Séverine Tieleman, manager XYZ, a proposé à Charlotte Demez de participer à ce concours l’an passé.

    Charlotte Demez s’est trouvée face à onze candidats également retenus pour la finale belge. « On devait présenter un modèle en total look avant/après devant un jury composé de coiffeurs internationaux à Bruxelles », raconte-t-elle. Au terme de la soirée, elle a remporté ainsi le Best Colour Award 2018 (relatif à ses talents de coloriste) et le premier prix Belgique. Une récompense qui salue l’ensemble de sa prestation et lui donne son billet pour la finale internationale ce week-end.

    À Paris, elle devra reproduire le look qui l’a hissée sur la plus haute marche du podium belge. « Psychologiquement, je ne sais pas si je suis prête (rires) ! » Mais professionnellement, la coiffeuse du XYZ Heusy a mis toutes les chances de son côté. « Je m’informe de tout ce qui se passe, de toutes les nouveautés… » Elle aura affaire, cette fois, aux meilleurs candidats des 32 autres pays participants lors d’une énorme soirée à laquelle sont conviées quelque 2.000 personnes ! 

    A.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 23 mars 2019.