- Page 3

  • Aubel remporte un nouveau derby

    Ce dimanche, Aubel est à nouveau parvenu à décrocher une nouvelle victoire (74-69) dans un derby à domicile face à Visé. Les Herbagers se sont imposés dans une drôle de rencontre mais ce résultat positif leur permet de rester dans le top 5 au classement.

    Face à Visé, Aubel avait de nouveau un match délicat à négocier. Les Mosans présentaient un bilan identique aux Verts et Blancs avant ce derby liégeois. Devant leurs supporters, les Herbagers avaient à coeur de prendre les trois points de la victoire Et malgré une rencontre assez bizarre, les Aubelois sont parvenus à décrocher une 6e victoire en 10 rencontres cette saison. Un bilan très positif pour un promu car cela leur permet de rester dans le top 5 de cette Régionale 2.

    « Il est clair que nous avons vécu une drôle de rencontre », dit Romain Klassen, le meneur de jeu aubelois. « Nous avons toujours été devant au score mais Visé est parvenu à revenir à notre hauteur dans le dernier quart-temps. Même si cela n'a pas vraiment été bon offensivement, nous l'avons été au niveau défensif et nous sommes parvenus à obtenir cette victoire. »

    Pas question pour Romain Klassen et Aubel de pavoiser pour la cause. « Nous sommes évidemment très heureux de notre bilan actuel. Nous prenons match par match et on verra bien où cela nous ménera. Cette nouvelle victoire est une bonne chose pour le maintien. Personnellement, je vois plus loin en visant la colonne de gauche et le haut de classement. On verra bien si nous sommes capables de jouer la première partie de tableau. L'appétit vient en mangeant et pourquoi pas jouer les playoffs en fin de saison ? »

    Décisif en fin de rencontre, Romain Klassen commence à trouver ses marques à Aubel. « Cela va de mieux en mieux au fil des semaines même si tout n'est évidemment pas parfait. Ce dimanche, j'ai pu me montrer à mon avantage dans le dernier quart-temps en attaquant notamment l'anneau. Nous commençons vraiment à nous trouver de mieux en mieux et c'est de bon augure pour la suite de la saison. On commence aussi à bien gérer les rencontres à domicile. » En attendant, Aubel est bien installé dans le top 5 de la Régionale 2 avec six victoires en dix rencontres. Un bilan très positif pour un promu.

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 26 novembre 2018

    Lire la suite

  • Aubel a su réagir face à Fize

    Capture d’écran 2018-11-26 à 07.46.12.pngAlors que la semaine dernière, Aubel menait 4-0 après une demi-heure contre Wanze/BasOha pour un score final de 6-6. Ce dimanche, rien de tout ça n’a eu lieu face à Fize et le match a démarré sur un mode mineur. « C’était très lent au début de la rencontre », expliquait Michaël Mager alors que son homologue, Jean Guy Eyckmans, parlait d’un début de partie tactique.

    En première mi-temps, peu de chose à se mettre sous la dent si ce n’est un triple arrêt de Stassen face aux rares assauts de Fize. Début de seconde période, Stassen ne pouvait rien face à Ramadani qui lobait subtilement le keeper en face à face. Aubel était mené mais allait réagir par la suite. Un peu chanceusement, le ballon revenait à Van Hoof qui trouvait le but après un duel entre Mauclet et Firquet, le gardien. La suite ressemblait bien fort au reste du match. Le bloc de Fize laissait la balle à Aubel et le danger se faisait très rare. Les deux équipes se quittaient donc sur un partage peu spectaculaire.

    PIÈGE ÉVITÉ

    Néanmoins, ce point est une bonne chose pour Michaël Mager. « Je suis content de la réaction de mes joueurs et de leur prestation dans l’ensemble. Il était important de reprendre confiance après le match du week-end dernier. On n’est pas tombé dans le piège de Fize qui a voulu nous endormir. Je m’attendais à un bloc bas mais pas à ce point ! Finalement, je suis satisfait de la semaine : j’ai vu de bonnes choses en amical face à Verlaine et un très bon point contre Fize. » Ce qui rassure le coach. « Je n’étais pas inquiet car je sais de quoi mes gars sont capables. » En face, Eyckmans résumait parfaitement bien la rencontre. « Je pense qu’on a eu plus de situations dangereuses et qu’Aubel a eu la possession de la balle. Le nul est logique même si je maintiens qu’il y a une faute de Mauclet sur mon gardien. Je suis content car on a laissé très peu voire pas du tout de possibilité à nos adversaires. Le groupe revit après une période à vide et c’est le plus important. Concernant le classement, on va d’abord regarder derrière nous avant de reparler du top 5 qui était l’objectif initial début de saison. » -

    ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 26 novembre 2018.

    Lire la suite

  • Stassen se dote d’un centre d’éducation au cidre qui drainera des milliers de personnes

    Grande première pour la cidrerie Stassen, à Aubel : elle vient de se doter d’un « Centre d’expertise et d’éducation au cidre ». On vient d’en terminer son aménagement et le bâtiment est ouvert depuis ce vendredi, dans une maison située juste à coté de la cidrerie et que celle-ci avait achetée. Jusqu’à présent, on y stockait les archives de l’entreprise et le service logistique.

    Une page d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 novembre 2018.

  • « Je veux les 45 points rapidement »

    > 1. « Au niveau qualitatif, j’ai un goût de trop peu. Si on dit que cela s’équilibre sur une saison, il y a encore trop de gaspillage et je pense que l’on aurait pu être plus à l’aise au classement. Néanmoins, j’ai découvert la belle philosophie aubeloise et ses jeunes comme Binot et Spits. Malgré nos lacunes défensives de ces derniers matches, on est bien niveau foot même si quand on joue bien, on ne prend pas de points et quand on n’est pas bon, les points sont là. Le bon équilibre n’a pas encore été trouvé. Finalement, il y a un problème de constance. À certains moments, on tend trop vite l’autre joue et le groupe ne trouve pas la solution en interne. Du banc de touche, c’est souvent plus compliqué de faire passer le message. Il y a trop peu de leaders sur le terrain. »

    > 2. « L’objectif est d’arriver le plus rapidement possible aux 45 points. Il nous en manque donc 22. J’ai également demandé à mes gars d’atteindre les 30 points avant la trêve histoire de reprendre sereinement par la suite. Les attentes restent les mêmes par rapport au début de saison, à savoir ne plus vivre une fin de championnat dans la souffrance. Même si on n’en est pas loin, le top 5 n’est pas un objectif pour nous. Au vu de la saison dernière et du peu de changements qu’il y a dans le noyau, on ne peut pas prétendre à jouer si haut. La colonne de gauche est un objectif raisonnable. Nous n’avons pas encore perdu à la maison et j’espère que l’on pourra également maintenir cette stat. » > 3. « On avait perdu 2-0 à Fize au match aller mais rien n’est comparable avec la rencontre de ce dimanche. Les circonstances ne sont plus les mêmes et les joueurs se connaissent mieux à présent. Puis, on avait joué un jeudi juste avant de se déplacer à Mons le dimanche en Coupe de Belgique. Cela joue dans la tête. Malgré son creux ces dernières semaines, je me méfie de cette équipe et de ses individualités offensives. Ce sera également le dernier match de Van Melsen de l’année puisqu’il a pris quatre rencontres de suspension à la suite de sa carte rouge contre Dison. On voulait aller en appel mais on a fait cela trop tard… »

    A.C. dans LA MEUSE VERVIERS du 24 novembre 2018

    Lire la suite

  • Alain Denoël se souvient d'Aubel : « Il faut profiter de ces beaux moments »

    S’il n’est pas depuis longtemps à Herve-Battice, Alain Denoël peut compter sur le soutien d’un nombreux public lors de chaque rencontre à domicile. Un peu comme c’était déjà le cas lorsqu’il coachait à Aubel. « À croire que j’ai un petit Jésus qui me suit partout où je vais », sourit Alain Denoël. « Il faut profiter de ces beaux moments car ce n’est pas éternel. À Aubel, par exemple, cela s’est un peu tassé ces dernières années. Ici, à Herve-Battice, plusieurs joueuses de mon groupe entraînent des équipes de jeunes. Contrairement à Aubel où les potes de joueurs venaient voir les matchs, on peut ici compter sur les jeunes coachées par mes filles ainsi que leurs parents. Il y a une belle ambiance quand on joue chez nous et c’est génial. Des liens se sont vraiment créés entre les différentes équipes. Il y a un vrai esprit club ici à Herve-Battice. » Des surprises sont d’ailleurs prévues pour les joueuses ce samedi.