- Page 5

  • Fuite d’ammoniaque chez Lovenfosse

    Deux personnes ont été brûlées et sept autres intoxiquées par les émanations d’ammoniaque.

    Ce lundi après-midi, les pompiers de la zone de secours Vesdre, Hoëgne et Plateau sont intervenus à Aubel, à l’abattoir porcin Lovenfosse, pour une fuite d’ammoniaque. Si la fuite a été vite colmatée, 9 blessés sont à déplorer. D’après les pompiers, leurs jours ne seraient pas en danger.

    Un article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 23 octobre 2018.

  • Nouvel exploit pour les filles d’Aubel en Coupe

    À peine promues en Ligue B, les dames d’Aubel réalisent des prouesses en Coupe de Belgique. Elles disputaient ce samedi le premier huitième de finale de leur histoire et c’était face à Farciennes, une équipe de Ligue A. Les Aubeloises, dont c’était le premier match officiel face à une formation de l’élite, l’ont emporté 3-0 et se sont ainsi qualifiées pour les quarts de finale, écrivant une nouvelle page de l’histoire du club ! -

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 22 octobre 2018.

  • Déforcé, Aubel se rassure

    Capture d’écran 2018-10-22 à 08.09.11.pngCe dimanche, Aubel avait un match important à domicile face à Mariembourg. Une rencontre à la portée des Herbagers qui devaient faire face à un adversaire n’ayant qu’une victoire en cinq matchs. Bien que déforcés, les Aubelois ont rencontré une équipe de Mariembourg décimée par les absences. Si le score était de 16-9 après dix minutes, les Vert et Blanc ont fait la différence dans le deuxième quart-temps en atteignant le score de 38-23 à la pause.

    Aubel a géré la seconde mi-temps pour décrocher une victoire finalement confortable face à une équipe qui jouera pour ne pas descendre (73-47 au final). À croire qu’il sera difficile de venir s’imposer au Green Temple malgré la défaite lors du premier match à domicile face à Profondeville. « J’avais des absences mais Mariembourg est venu à sept et comptait encore plus d’absents que nous », explique Arnaud Lardinois, le coach aubelois. « Je pense que le coach adverse devait composer sans cinq joueurs. Ce match n’a pas atteint un grand niveau de basket. C’était même un simulacre de match. Mais la victoire est au rendez-vous et c’est une bonne chose pour nous. Nous l’emportons avec un écart conséquent et cela pourrait s’avérer important pour le match retour. Lambot a pu jouer dans cette partie et il a fait son retour après plusieurs semaines d’absence. Hertay a aussi eu du temps de jeu alors qu’il était incertain. » Avec cette victoire, Aubel décroche une troisième victoire. Un bon bilan pour le promu bien installé dans le milieu de classement. « C’est plutôt un bon bilan après six rencontres » estime Arnaud Lardinois. « Cette victoire fait du bien car elle nous permet de laisser un adversaire direct derrière nous. »

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 22 octobre 2018.

    Lire la suite

  • Le 1er but de Thomas Binot

    C’est le jeune Thomas Binot qui a inscrit l’unique but du match. « Ça me fait énormément plaisir car c’est mon premier en championnat et il est important », dit-il. « Dès que je reçois le ballon, je sais où je veux le mettre et il va au fond. » Il profitait des nombreuses absences pour enchaîner une deuxième titularisation d’affilée, à 17 ans, lui qui est toujours dans le noyau depuis le début de saison. « Moi qui joue le samedi avec les U19, il y a une énorme différence d’intensité. Ce n’est pas simple mais je m’adapte. » Et il espère pouvoir encore bénéficier de temps jeu chez les adultes. « Je suis déjà très content d’être ici. Je ne m’attendais pas du tout à ce que tout aille si vite. » -

    A.C. dans LA MEUSE VERVIERS du 22 octobre 2018.

  • Mager : « J’ai revu l’Aubel que je voulais voir »

    Au cours d’un match très fermé et pauvre en occasions, Aubel a pris le meilleur sur UCE Liège. Après un penalty manqué par Marvin Van Melsen, le tout jeune Thomas Binot a délivré le stade Doome. Après un gros travail en contre, William Mauclet arrivait à décaler le médian qui se jouait du gardien. Un but plein d’assurance malgré ses 17 ans. Ce résultat permet à Aubel de mettre fin à une série de quatre matches sans victoire. Michaël Mager, le coach, ne cachait pas sa satisfaction après la rencontre.

    « C’est une très belle victoire car on a énormément travaillé le mental cette semaine. Il fallait un déclic après cette mauvaise période. » Il a dû bricoler avant le match vu qu’il était privé de sept joueurs. « Ma ligne défensive avait une moyenne d’âge de 19 ans ! Et pourtant, l’UCE Liège ne s’est pas créé une seule occasion. On a eu la mainmise sur le match malgré notre manque de percussion en première période. Le double-rideau défensif de l’UCE nous forçait à nous montrer patients et ce n’est pas facile de faire comprendre ça aux jeunes. On savait qu’on n’aurait pas 50 occasions. Mes joueurs ont su répondre aux attentes et j’ai revu l’Aubel que je voulais voir. »

    Dans le camp adverse, JeanMarie Raucq met en avant la piètre qualité de la rencontre. « Ce n’était pas un bon match de P1. Notre gardien n’a presque  rien eu à faire et le leur encore moins. On savait que ça allait se jouer sur des détails et il y en a eu. Pour moi, le penalty sifflé à Aubel est très discutable et Mauclet est hors-jeu avant de donner l’assist pour le but… J’ai aussi été interpellé par l’arbitre qui laissait passer de nombreuses fautes d’antijeu adverses. Mutsinzi aurait dû prendre une jaune et n’aurait pas fait la même seconde période. Au final, je pense qu’un 0-0 aurait été plus logique. »

    Avec cette victoire, Aubel retrouve la 3e place au classement derrière WBO et Raeren-Eynatten. 

    ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 22 octobre 2018.