- Page 2

  • « Aubel a été une victime consentante »

    Encore 4 buts concédés pour Xavier Stassen

    Aubel aura concédé… 8 buts sur ses 2 derniers déplacements. De quoi ne pas ravir le portier Xavier Stassen qui nous parlait d’abord du souci qu’il a eu lorsqu‘il avait reçu un coup sur la tête en seconde mi-temps.

    « Ça va ! Tout va mieux. J’avais pris un coup sur la tête et puis alors,

    j’ai pris le temps de m’en remettre ». Puis, de revenir sur le penalty presque arrêté et sur la prestation aubeloise, bien fade… « Oui, on vient de prendre 8buts lors des 2 derniers déplacements, et donc encore quatre ce dimanche, mais à Ster, Aubel a été une victime consentante… J’avais

    l’impression de voir une équipe juniors face à des seniors. Aubel a été trop gentil, trop naïf ! Sinon, oui, je connais bien Jean-Yves Colling. Je sais où il va tirer. J‘ai été àl’intox, je touche le ballon, mais il avait mis la puissance et la hauteur nécessaires ». -

    PAGO dans LA MEUSE VERVIERS du 29 octobre 2018.

     

  • Ster a remporté le match haut la main

    Aubel a juste bien joué les 25 premières minutes puis s’est écroulé magistralement au point de ne rien montrer en seconde mi-temps au contraire d’un Ster, certes diminué, mais appliqué et très réaliste.

    Si Aubel, avec le vent, a fait illusion pendant les 25 premières minutes où Mutsinzi (2e) et surtout Nijhof (26e) ont oublié de pousser le ballon au fond, Ster, bien que diminué au vu du grand nombre d’absents et avec Gilis comme… stopper, a su se hisser au-dessus d’Herbagers méconnaissables. À l’image de Roex qui commettait un penalty (32e) aussi stupide qu’inutile et que Colling transformait malgré la touchette de Stassen (1-0). Aubel revenait juste avant le repos sur un coup franc de Mauclet (1-1).

    Malgré cela, l’envie, la détermination et le réalisme ont fait la différence en seconde mi-temps où Ster augmentait encore son avance sur deux phases arrêtées via Chareton (61e) et Colling (73e) alors qu’entre-temps, malgré une hésitation étonnante de M. Jacoby, le 3-1 de Scheffer, via le dos de Desmit, avait malgré tout (et logiquement) été accordé.Capture d’écran 2018-10-29 à 07.40.21.png

    L’exclusion sévère de Colling à la 79e ne changeait rien à la donne finale. Vincent Heins ne pouvait qu’être fier. « On a juste souffert les 20 premières minutes, mais notre victoire est logique et largement méritée même si les chiffres sont un

    peu lourds. Et ce, malgré un arbitrage à côté de la plaque. Mais j’ai été très satisfait de la réaction de mes gars en seconde mi-temps alors que l’on venait de subir une égalisation juste avant le repos où il n’y a jamais de faute pour amener ce coup franc… Mais, on a joué la 2e période dans un camp ».

    En face, Mike Mager restait lucide malgré la pâle prestation fournie. « On a pris une leçon d’efficacité. OK, on a été bien pendant la 1re demi-heure. Puis, on fait deux cadeaux sur la phase du premier but… Aubel a été naïf, suffisant. Cela n’a pas du tout été après le repos. Avec celle de Braives, c’est notre plus mauvaise mi-temps de la saison. Nous avons pris 3 buts sur phases arrêtées. On n’a pas écouté mes recommandations faites durant le repos… Certains gars doivent absolument se remettre en question dont surtout un ! Je ne veux pas citer de nom. On a laissé les détails à Ster et donc il nous était impossible de sortir gagnant de ce match ». -

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 29 octobre 2018

    Lire la suite

  • Le scandale Veviba profite à l’abattoir bovin

    Deux fois plus de bovins ont été abattus à l’abattoir communal d’Aubel, depuis l’affaire Veviba.

    Sept mois après l’affaire Veviba à Bastogne, l’abattoir communal bovin d’Aubel a le vent en poupe : il a doublé sa production et a dû engager. Tout bon pour les finances communales et le porte-monnaie des Aubelois.

    Un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 29 octobre 2018.

  • Rayonnantes, intraitables

    AubelV image001 - copie.jpegChapeau les filles! Face à Roulers, qui se déplaçait dans le chaudron aubelois pour la 5e journée du championnat de Ligue B, elles se sont comportées en patronnes. Elles ont fait la course devant pour l emporter sur un 3-0. Score sans appel. Et pour que la fête soit totale, elles s’emparent de la 2e place du championnat.

    Au bel V image002 - copie.jpeg

  • Michaël Mager a beaucoup d’estime pour Vincent Heins

    Capture d’écran 2018-10-27 à 09.56.39.pngBeaux vainqueurs de l’UCE Liège dimanche dernier, Aubel et Michaël Mager, qui se déplacent ce dimanche à SterFrancorchamps, ne savent pas encore trop bien comment ils vont se comporter près du circuit… Pour une raison évidente, selon le mentor aubelois : « D’abord, j’ai agréablement apprécié la prestation de mes jeunes dimanche dernier et je sais que Ster est un autre adversaire et a surtout un autre jeu que les Liégeois. Les gars avaient répondu à l’attente et avaient forgé un bon résultat. Je ne vais pas non plus tout chambouler ce week-end, même s’il y aura quelques petites retouches. »

    Surtout que c’est une rencontre qui tient fort à cœur au nouveau mentor aubelois. « C’est vrai, cela va être un match spécial pour moi car j’apprécie énormément Vincent Heins, que j’ai connu comme joueur et comme entraîneur à Aubel. Mais aussi comme coéquipier ! Vincent est une référence pour moi et j’ai beaucoup d’estime pour lui. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est l’élève contre le maître, mais Vincent a compté et compte toujours beaucoup pour moi. C’est un réel plaisir de le rencontrer ce week-end ! »

    Défait mardi face à Saive (1-3), Aubel n’est pas inquiet pour se déplacer près du circuit. 

    PAGO