- Page 5

  • Aubel n’aura pas le droit à l’erreur

    BASKET - PROVINCIALE 1

    A Oupeye, Aubel n’aura pas le droit à l’erreur (ce soir à 19h). Mais face à la lanterne rouge, c’est le genre de match piège qu’il faut absolument bien négocier. « J’ai pris deux match amicaux face à Welkenraedt et Dolhain vu l’hécatombe de joueurs », souligne Alain Denoël. « J’alignerai 7 joueurs valides et Marnette sera en équipement. Demey et Baeten sont toujours out. »

    D'un article de CHARLES BAILLY dans LA MEUSE VERVIERS du 21 novembre 20

  • À la tête d’une équipe de P1 et de... 8 boulangeries

    Michel Remacle, le coach aubelois, a un emploi du temps très chargé

    Nommé à la tête d’Aubel en remplacement de Jean-Paul Nyssen fin octobre, Michel Remacle est un nouveau venu dans le monde de la P1. L’occasion d’aller à sa rencontre et d’évoquer son quotidien, rythmé par la gestion de ses huit boulangeries. Notamment...

    Après avoir lancé son premier magasin en avril 1999 à Henri-Chapelle, Michel Remacle a développé son activité professionnelle sans discontinuer et il est aujourd’hui à la tête de huit boulangeries. « Le dernier magasin a été ouvert le 1er septembre à Dalhem. Au total, j’emploie une quarantaine de personnes, dont une comptable-secrétaire et deux responsables d’atelier. Toute la production est centralisée en un seul atelier. J’ai un rôle de gestion ; je veille à ce que tout se passe bien. Le téléphone est avec moi 24 heures sur 24, sauf le dimanche entre 13 et 17 heures. Il y a deux ans que je ne vais pratiquement plus à la production, sauf quand il s’agit d’un nouveau produit ou d’une nouvelle machine. En fonction des jours, mes journées commencent entre 5 et 7h du matin et je donne la priorité à mon travail jusqu’à midi. L’après-midi, je vais plus m’occuper de foot, surtout depuis que j’ai repris l’équipe de P1 », explique notre interlocuteur, qui ne cherche plus à agrandir son entreprise. « Les quatre derniers magasins que j’ai ouverts, c’étaient des opportunités. On a un bon rythme de croisière à présent et c’est très bien ainsi. »

    Parallèlement à ces deux activités, Michel Remacle est aussi analyste vidéo pour les jeunes (U13 à U16) de l’AS Eupen après avoir occupé un rôle de coordinateur jusqu’en décembre 2014. « Je filme un match par week-end et le travail d’analyse me prend ensuite huit heures. On a une séance vidéo d’1h30 le jeudi soir avec les joueurs et les formateurs. C’est très enrichissant. »

    En tant que T1 à Aubel comme dans son activité professionnelle, Michel Remacle s’entoure de gens de confiance. « J’ai énormément confiance en les gens qui sont autour de moi à Aubel, et à l’atelier c’est la même chose. Je suis le capitaine du bateau, mais toutes les décisions sont prises ensemble. »

    L’occasion aussi de revenir sur ses premières semaines à la tête d’une équipe de P1, lui qui arrive de P3. « Les quinze premiers jours, Aubel était tout le temps dans ma tête. Mais je me suis rendu compte qu’on n’était pas ridicule et que ce n’était pas catastrophique face à trois équipes intéressantes de la série. Il fallait que je prenne mes repères par rapport à la série, aux joueurs, aux dirigeants, etc. Cela fait beaucoup de choses sur très peu de temps. Entre la P3 et la P1, le fossé est grand au niveau de la vitesse de jeu et des qualités athlétiques et individuelles des joueurs, mais le foot est le même et je ne prépare pas mes matchs de manière différente, si ce n’est que je dois faire plus attention à certaines choses, comme les phases arrêtées », termine le citoyen d’Henri-Chapelle. 

    OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 19 novembre 2015. Y lire aussi deux autres articles consacrés au staff sportif d'Aubel et au diplôme d'entraineur de Michel Remacle.

  • Le premier tour en quatre questions et les réponses de Pierre Pesser

    FOOTBALL - PROVINCIALE 1

    LE PREMIER TOUR A-T-IL RÉPONDU À VOS ATTENTES ?

    Point de vue point, non. Aubel savait qu’il aurait difficile, mais nous escomptions quand même plus de points à ce mo- ment-ci de l’année. Par contre, dans la manière, cela répond quand même aux attentes et c’était déjà le cas Capture d’écran 2015-11-18 à 07.40.50.pngsous Jean-Paul Nyssen. Il faut aussi rappeler que contrairement aux autres, nous avons encore un match du 1er tour à disputer à Fize (NDLR : le 31 janvier). Donc, nous n’avons, actuellement, que 14 matches et non 15. Notre 1er tour n’a pas ré- pondu aux attentes, mais tout n’est pas non plus à jeter aux or- ties ».

    QU’EST-CE QUI VOUS A MANQUÉ AU PREMIER TOUR ?

    « Le réalisme of- fensif mais aussi défensif ! Et je ne jette pas la pierre à Chris- tophe Charbon, avec qui je par- tage le capitanat, mais Aubel dans son jeu offensif avait diffi- cile de terminer ses actions. Et derrière, on a commis beaucoup trop d’erreurs et cela se paie cash en P1 si l’on s’en réfère à la P2. En P1, ça va beaucoup plus vite, mais aussi sur les f lancs. Les avants sont plus techniques et ont joué plus haut ».

    QUELLES AMBITIONS POUR LA 2E PARTIE DU CHAMPIONNAT ET LE CLASSEMENT FINAL

    « Aubel espère laisser au moins 3 équipes der- rière nous. On est conscient que la tâche sera difficile, mais Au- bel est tout à fait capable de se maintenir. On compte aussi jouer plus au foot, garder plus le ballon. On travaille tout cela aux entraînements et je pense que cela finira par payer ».

    QUI SERONT LES DEUX MONTANTS DIRECTS ET LES DEUX DESCENDANTS DIRECTS ?

    « Tilleur champion, sans la moindre hési- tation. Pour le second, soit Huy qui m’a fortement impressionné ou Warnant qui a certes moins de foot, mais qui reste costaud. Ils n’ont pas du tout le même football. Pour les 2 descendants, c’est délicat surtout dans notre position : US Liège et Milanello me paraissent être ceux-là car Fize m'avait plus impressionné et leur classement me surprend!»

    EXTRAITS D'UNE PAGE DE PATRICK GODARD, THOMAS NOBLET & OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE du 18 novembre 2015.

  • Deuxième but en deux semaines pour William Mauclet avec Maasmechelen

    Mauclet_407244646.jpgPrêté pour une saison par Eupen au Patro Maasmechelen, William Mauclet a contribué au premier succès de la saison des Limbourgeois samedi face à Heist. Déjà buteur la semaine précédente face à Roulers, l’Aubelois a à nouveau trouvé le chemin des filets face à la lanterne rouge, inscrivant le 2e but des siens (3-0 score final). Le gardien de but Joseph Biersard et Etienne Wala Zock (ex-AS Eupen) étaient également titulaires dans les rangs du Patro. 

    Olivier DELFINO (dans LA MEUSE VERVIERS du 17 novembre 2015)

  • 3ème journée du championnat de kin-ball

    La 3è journée du championnat national de kin-ball se déroulait ce dimanche 15 novembre au hall omnisports Georges Gramme de Battice. 4 équipes aubeloises étaient concernées par cette journée.

    Ce sont les cadettes qui sont montées les premières sur le terrain pour en découdre avec Herve DS 1 et Fléron 1.  Après un match disputé, nos filles terminent à la deuxième place derrière l’équipe de Herve.  Pour un premier match de la saison, c’est une bonne entrée en matière.  Toutes nos filles sont cadettes première année, et la différence entre les garçons et les filles commence à se faire sentir…

    Après les plus jeunes, au tour de l’équipe mixte.  Opposés à Herve DS (équipe championne en titre) et à l’équipe de Jodoigne, notre équipe s’est bien battue, terminant à une belle deuxième place.  La prolongation pour la deuxième place entre Jodoigne et Aubel a été palpitante.  Finalement notre équipe la remporte 4 – 5.

     

    Lire la suite