- Page 5

  • Aubel - Verviers le 22 juillet

    FOOTBALL - PROMOTION 

    Les Verviétois se rendront, en guise de préparation, à Aubel le 22 juillet.

  • La chute de Visé permet à Aubel de monter en P1

    FOOTBALL

    Capture d’écran 2015-06-19 à 06.28.25.png

    Le curateur Laurent Stas de Richelle a tranché : le RCS Visé est mis en cessation d’activités et n’alignera donc pas d’équipe première la saison prochaine en promotion. Du coup, Verlaine monte en promotion Aubel accède à la P1 et Xhoffraix B passe de P4 en P3. Quant aux jeunes de Visé, ils ne vont pas rester sur le carreau : une nouvelle structure a été mise en place.

    Les conclusions sont sans appel : aucun repreneur ne s’étant manifesté (les mystérieux investis- seurs chinois n’ont formulé aucune offre), le curateur Laurent Stas de Richelle s’apprête à demander la cessation d’activités du RCS Visétois. Un courrier devrait partir dans les prochaines heures à l’Union belge, pour acter la décision et restituer le matricule 369. En clair, Visé, qui disparaît, n’alignera pas d’équipe première la saison prochaine. Tous les joueurs qui composaient son effectif sont libres. 

    Lire la suite

  • Les Echos de la Berwinne à la Fête de la Musique à Thimister

    Capture d’écran 2015-06-16 à 10.01.16.png

    L'harmonie "les Echos de la Berwinne" présentera un programme de musiques Pop lors de la fête de la musique à Thimister : Coldplay, Matt Bianco, Joe Cocker et bien d'autres pour des moments musicaux bien plaisants ... 

  • Conseil communal du 15 juin 2015

    Le conseil communal d’Aubel s’est réuni le lundi 15 juin. Tous les membres sont présents à l’exception de B. WILLEMS-LEGER (AD) et J. PIRON (AP) qui sont excusés.

     

    Le conseil a décidé 

    • de vendre à la Jeunesse de La Clouse, valablement représentée par Huynen Grégoire, Président et Hanssen Florence, Secrétaire, l’ancienne école de La Clouse, au prix de 35.000 €.
    • d’appouver le cahier des charges et le montant estimé ( 25.000,00 €, 21% TVA comprise) du marché “Rénovation de la cage d'escalier de la maison communale”, établis par le Service Administration générale. 

      20150412_279.gif

    • de mettre un membre personnel à la disposition de l’a.s.b.l. L’Accueil. La mise à disposition est concédée par la commune à l’a.s.b.l. à titre gratuit.L’Acceuil est l’association qui a pour but l’acceuil des pèlerins, touristes, amateurs d’art et d’histoire, stages de formation, dans le site de l’abbaye du Val-Dieu et l’entretien de l’abbaye.
    • de désigner Monsieur Jean-Claude Meurens, Bourgmestre, en qualité de candidat membre du Conseil d’administration de l’ASBL L’accueil durant la validité de la mise à disposition suscitée.

     

    Le conseil communal également approuvé les propositions qui lui étaient faites en ce qui concerne les intercommunales Néomansio, SPI, Intradel, CHPLT, Publicain et Nosbau.

     

    Il s’est terminé par la prise d’acte d’arrêtés de police pris à l’occasion de fêtes des voisins, du déplacement du marché vers la rue de Messitert ou encore à l’occasion de la kermesse.

  • Surcouf survole Aubel... en 1895

    Capture d’écran 2015-06-16 à 08.01.00.png

    Le dirigeable "Lebaudy" dit le "Jaune" en 1902 aux Ateliers aéronautiques Éd. Surcouf.

    Le 8 décembre 1895, le "Journal d'Aubel" écrit:

    Aubel — Mardi matin, vers 9 h. et demie, un ballon, monté par deux ou trois passagers a traversé Aubel à une altitude de 4 à 500 mètres.

    L’aérostat se dirigeait à une vitesse vertigineuse, dans la direction de l’Est.

    Il serait difficile de dire où a atterri l’aérostat et d’où arrivaient ces voyageurs aériens. On suppose cependant qu’on se trouve en présence d’une longue excursion aérienne et que le ballon a voyagé toute la nuit avant de venir planer au-dessus de notre ville.

    L’aérostat a été aperçu à Liège vers 9 h. du matin.

    Mais M. Willems n'en reste pas là et, malgré les moyens limités de l'époque, il s'informe.Et la semaine suivante déjà, il complète l'information:

    Aubel — Nous savons enfin à quoi nous en tenir sur le ballon qui a passé le mardi 3 courant, au-dessus de notre ville, prenant la direction de l'Allemagne.

    Un confrère, présumant que le fameux ballon venait de Paris, a eu l’heureuse inspiration d’écrire à M. le Rédacteur en chef de la France aérienne, qui lui a répondu que le ballon provenait bien de Paris.

    Gonflé à l’usine à gaz de la Villette, il a atterri près de Cologne.

    Il était monté par l’aéronaute Surcouf et deux voyageurs. C’était un voyage d’amateurs, exécuté au bénéfice de l’aéronaute.

    Les voyageurs aériens ont donc fait un voyage de 550 kilomètres, traversant une partie de la France, la Belgique et pénétrant assez avant en Allemagne.

    Partis de Paris vers 10 heures du soir, ils ont atterri près de Cologne vers 10 l/2 heures du matin, soit un voyage de 12 heures à une allure moyenne de 46 kilomètres à l'heure.

    Lire la suite