- Page 4

  • Un médecin aubelois s’associe au mouvement autour de José Munnix par une lettre

    « En 25 ans, je n’ai jamais vu une intoxication au Herve 

    image.jpg

    Le Dr. Léon Constant n’a jamais rencontré  de cas de listériose suite à l’ingestion d’un fromage de Herve, alors qu’il pratique depuis 25 ans. Dans une lettre en soutien au mouvement de soutien aux producteurs locaux, cet Aubelois témoigne aussi de la profonde détresse des agriculteurs et producteurs.

    Le mouvement de solidarité autour du producteur de Herve au lait cru José Munnix, et d’une manière plus générale autour de tous les petits image.jpgproducteurs locaux, s’étoffe de jour en jour. Jeudi matin, le collectif Alliance D19-20, actif dans la lutte contre l’austérité et les traités de libre- échange, réagissait aux déclarations du ministre Borsus venu à une réunion de conciliation entre l’Afsca, le producteur de fromage et d’autres interlocuteurs. D’après Willy Borsus, la bactérie listeria monocytogenes, trouvée dans des fromages de José Munnix à Herve, représente un danger réel pour la santé publique.

    « ON MANGE TELLEMENT ASEPTISÉ QUE NOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE FAIBLIT »

    Si tel est le cas et que le principe de précaution prévaut, le collectif demande au ministre d’être plus cohérent en interdisant toute une série de produits nocifs et pourtant en vente libre comme le tabac, les pesticides, les sodas, les produits aux taux de sucre impressionnants...

    Luc Hollands, agriculteur et membre d’Alliance D19-20, a exposé la problématique à son médecin Léon Constant, qui a accepté de prendre part à la cause en rédigeant une lettre.

    « En 25 ans, je n’ai jamais vu d’intoxication alimentaire au fromage de Herve. Par contre, j’en ai vu aux pitas, boulettes, frites et avec des produits de grands magasins pour lesquels il y avait eu une rupture dans la chaîne du froid. Ici, je ne comprends pas bien l’acharnement de l’Afsca », avoue le Dr. Léon Constant. « Évidemment, il y aura toujours un scientifique pour dire que même en faibles quantités la listéria représente un danger. » À cet égard, il fait le lien avec une nourriture de plus en plus aseptisée qui renforcerait la fragilité immunitaire des jeunes enfants et ferait exploser le nombre d’allergies alimentaires. « On nous fait man- ger tellement aseptisé que notre système immunitaire est d’autant plus diminué. C’est en tout cas mon impression clinique », estime Léon Constant.

    « JE NE COMPTE PLUS LES DÉPRESSIONS ET TENTATIVES DE SUICIDE DES AGRICULTEURS »

    Le médecin aubelois voit donc la constitution de produits locaux et de circuits courts comme des choses tout à fait positives pour les agriculteurs et pour l’alimen- tation. « C’est une alternative éco- nomique contre toute cette pro- duction effrénée qui ne les mène nulle part. Ils font des produits de grande qualité, il faudrait les aider plutôt que de leur mettre des bâtons dans les roues. »

    LA DÉTRESSE DES AGRICULTEURS

    Le cas de José Munnix, le médecin aubelois le rapproche à la situation de grave désespérance que connaissent de nombreux agriculteurs en cette période, sans cesse soumis aux contraintes de plus en plus pesantes de l’industrie. « J’ai écrit cette lettre parce que c’est assez symptomatique de ce que vivent les agriculteurs », confie Léon Constant. « Ces agriculteurs vivent des situations dramatiques et se retrouvent dans des problèmes financiers inextricables. » Il ne compte plus les cas de dépressions et les tentatives de suicides dans ce milieu. Face à cette détresse psychologique et à la précarité économique qui va avec, le médecin va communiquer cette lettre à l’attention des pouvoirs publics. 

    AURÉLIE FRANSOLET dans LA MEUSE du 22 mai 2015

  • Milanello veut terminer la saison en beauté

    Milanello en mode conquérant face à Aubel (J. 18h30)

    image.jpg

    Impuissant face à Fize (0-4) lors du premier match du tour final interséries, Milanello veut impérativement relever la tête ce soir face à Aubel. Globalement satisfait de sa saison, même si on ne pourra pas lui enlever de la tête que le titre était accessible, Marc Ansion alignera d’entrée de jeu un onze à vocation offensive.

    « Je ne peux pas dévoiler toutes mes cartes mais le duo Montalbano-Leruth sera présent dès le coup d’envoi », explique l’entraîneur. «Nous sommes logiquement quelque peu déçus d’avoir concédé notre plus lourde défaite de la saison face à une surprenante formation de Fize mais il ne serait pas justifié de tout remettre en question. Je connais bien Aubel pour l’avoir affronté lors d’une joute amicale et je pense que cette équipe sera plus accessible même si les absences de Garcia (suspendu) et Orban (adducteurs) nous seront préjudiciables. Je veux également remercier les supporters en leur offrant une sortie honorable. Nous avons profité de cette semaine pour axer nos séances sur la récupération et la discussion. Chacun a pu un peu parler de notre parcours à cœur ouvert. »

    Intraitable en début de saison avant de perdre le fil de ses idées, Milanello n’a pas affiché le visage conquérant d’un candidat au titre. Le club n’était peut-être tout simplement pas prêt à assumer une montée, il est vrai financièrement et sportivement lourde à assumer.

    « Nous n’aurions jamais refusé de monter à l’échelon supérieur, comme ce fut le cas avec Fouron, même si nous étions parfaitement conscients qu’il nous faudrait renforcer le groupe actuel et nos infrastructures », précise Marc Ansion. « Je dispose d’un terrain A cor- rect mais pas encore d’une surface d’entraînement optimale pour travailler pleinement en semaine. Je félicite néanmoins ma direction pour tout le travail accompli. Nous voulons désormais apporter davantage de vitesse et de profondeur à notre jeu pour viser le titre dès la sai- son prochaine. Même si Lixhe fera figure d’épouvantail, je pense que le coup est jouable. Il leur faudra notamment s’adapter au rythme de la deuxième provin- ciale tandis que nous sommes déjà rodés. Financièrement, nous devrons également franchir un palier pour ne pas uniquement nous battre pour notre survie. » 

    LA MEUSE BASSE-MEUSE du 21 mai 2015

  • Aubel : « Surtout ne pas perdre »

    Après avoir remporté le tour final de P2C, Aubel s’attaque ce soir aux pensionnaires et vainqueurs de la série B, Milanello. Une équipe qui compte dans ses rangs un certain Maxime Colson, qui défendit, jadis, les buts aubelois. Herstal jouera sa dernière carte après sa cuisante défaite de dimanche dernier face à Fize (0-4)...

    Bien entendu, Jean-Paul Nyssen était un spectateur très attentif du débat dominical dans la cité herstalienne. « Milanello n’est jamais rentré dans ce match. Herstal a des qualités et disposeimage.jpg en Nelles et Ledent de joueurs reconnus. Ils ont quelques gabarits dans leurs rangs et sont redoutables sur phases arrêtées, comme en reconversion offensive. On s’attend à un Milanello revanchard puisqu’ils n’ont pas eu voix au chapitre face à Fize... »

    Faut-il quand même rappeler aux protégés de Nyssen que Milanello était venu... s’imposer sur le synthétique aubelois durant la dernière trêve hivernale (2-4) ? « C’était bien évidemment un tout autre contexte. Mais il est clair que ce soir, Aubel ne peut surtout pas perdre et de préférence, doit gagner », signalait le mentor aubelois. « Histoire d’avoir encore quelque chose à jouer ce week-end en terre fizoise. Je compte me déplacer à Fize dimanche (soir ?) dans le but d’avoir un match à enjeu. »

    Aubel n’est jamais arrivé à ce stade-ci de la compétition. En 4 saisons de l’ère Nyssen, les Herbagers avaient, la 1re saison, atteint la finale de la série (B) mais Trooz avait remporté le droit d’aller au

    tournoi triangulaire. Il y a 2 ans, après le titre perdu à Verviers face à Weywertz, les Aubelois avaient directement mordu la poussière face à Minerois. La saison dernière était marquée d’une page blanche puisqu’Aubel n’avait pu terminer que 6e et donc non qualifié pour le tour final. Cette saison sera-t-elle la bonne pour les « Vert et blanc » qui seront, ce soir, au grand complet. « Simon Pelsser s’était blessé à la cheville jeudi dernier à Eynatten et sera bien de la partie ce soir. » Aubel espère qu’il pourra de nouveau compter sur son gardien, Gregory Droeven, qui fut le héros du match à Eynatten : « Je n’ai pas de truc pour arrêter les penalties », disait-il. « Évidemment, le fait d’avoir stoppé le premier envoi a boosté mon équipe. Je n’étais pas passé loin du second, mais j’ai ensuite dévié le 3e tir. J’étais le plus heureux, mais cette qualification était le fruit du travail de toute une équipe. »

    On espère que les Aubelois seront aussi nombreux, ce soir, qu’il y a 2 ans à Verviers car le matricule 2816 a rameuté toutes ses troupes afin de les pousser vers la P1.

    PATRICK GODARD dans «La Meuse Verviers» du 21 mai 2015

  • L’Aubelois Philippe Stassen triple ses effectifs

    image.jpg

    Le propriétaire de la marque Kidibul rachète IMD

    Neobulles, la société créée voici moins d’un an par l’Aubelois Philippe Stassen, grossit. Elle vient de racheter IMD (Import & Marketing of Drinks), un acteur majeur du secteur de la distribution de boissons. IMD importe et distribue, en exclusivité pour le Benelux, des marques internationales comme Twistand Drink, Rauch... Cette acquisition permettra à Neobulles, basée à Bierset, de tripler ses effectifs et d’augmenter son volume de ventes de 80.000 hectolitres par an.

    Il y a moins d’un an, Philippe Stassen crée Neobulles qui devenait alors propriétaire des marques Kidibul, Vintense et Vivaro rachetées à Heineken, le groupe même auquel il avait cédé la cidrerie familiale Stassen en 2012.

    Plusieurs contrats signés dans des marchés aussi vastes et prometteurs que le Canada et les États-Unis lui ont permis d’enregistrer, en moins d’un an, une croissance de l’ordre de 15 %.

    « Il envisage ensuite d’élargir la gamme de ses produits et de ses activités afin de consolider sa présence et sa position dans les marchés où Neobulles est actif. C’est exactement ce qu’il réalise en intégrant IMD, un des principaux distributeurs de boissons dans le Benelux. En triplant ses effectifs (de 6 à 19 collaborateurs) et en augmentant nettement le volume de ses ventes (+ de 80.000 hectolitres/an, Néobulles renforce sensiblement ses capacités commerciales et de marketing, annonce Neobulles dans un communiqué.

  • Faillite à Saint-Jean-Sart

    Par jugement du 27.04.2015, le tribunal a prononcé la faillite de Monsieur Gilbert Noël, St-Jean Sart, 6, à 4880 Aubel.

    Curateur : Maître Ghislain Royen.

    Juge-commissaire : Monsieur Léon Gramme.

    Les déclarations de créance doivent être adressées au greffe du tribunal, division de Verviers, palais de justice à 4800 Verviers.