- Page 5

  • Les Echos de la Berwinne à l’'espace Duesberg à Verviers

    « Les Echos de la Berwinne » d’'Aubel donneront un concert gratuit, sous la Direction de Robert ORTMAN à l’'espace Duesberg à Verviers le samedi 26 octobre à 16 heures, dans le cadre des auditions de classement de l’'APSAM

    200 places offertes !!!

    « Le Tour du Monde en 80 jours » d’'Otto M. Schwarz d’'après le roman d’'aventure de Jules Verne, publié en 1873, mais aussi « Le Cri de la dernière Licorne», une superbe œoeuvre de Rossano Galant et, pour celles et ceux qui préfèrent le jazz, Benny Goodman sera au programme.

  • Saive - Aubel B: 2 - 1

    L'équipe B d'Aubel a été battue à Saive en 3ème provinciale C.

    Buts : 47e Bourguignon (1-0), 73e Botic (2-0), 75e Loozen (2-1).

  • Aubel - Saint-Vith: 3 - 2


    Buts: 30e Ch. Charbon (1-0), 43e R. Ordonez (1-1), 63e M. Klauser (1-2), 72e et 75e Ch. Charbon (3-2)
    Aubel: L. Beckers, V. Juprelle, P. Pesser, O. Remacle, St. Simons, D. Alvarez (89e C. Willem), St. Gillis (85e A. Bastin), F. Heins, J. Spierts, Ch. Charbon, O. Meyers (65e L. Di Falco)

    Saint-Vith: T. Andres, R. Hack, R. Pip, N. Meyer (86e T. Alt), P. Dries, Ch. Meyer, R. Ordonez (46e D. Verdin), J. Mausen, D. Freches, M. Klauser, M. Ordonez (86e Cl. Crasson)

    Cartes jaunes: 25e R. Ordonez et 69e Alvarez

    Arbitre: M. Jurion

    Assistance: 102 payants

    En 2ème Provinciale C, Aubel reste deuxième après cette victoire contre Saint-Vith.

  • « African Safari » est déjà sorti en Allemagne

    UN BUDGET ÉNORME POUR UN DOCUMENTAIRE

    Jeudi dernier, l’Allemagne, avec plus de 200 salles au programme, et la Suisse alémanique, devraient avoir le privilège de découvrir les premières African Safari, un documentaire long-métrage de Ben Stassen en 3 et 2D, selon les versions, sur la faune africaine.
    L’Italie devrait suivre en décembre. Pour la Belgique et la France, il faudra attendre le congé de carnaval 2014. Le film sera aussi distribué dans d’autres pays dont la France, la Pologne, la Russie, la Chine, la Corée, etc.

    image.jpg91 % DES SPECTATEURS CHARMÉS
    Le bébé se présente bien. Les images sont époustouflantes et Ben Stassen a sorti les grands moyens. Avec un budget de 10 millions d’euros, African safari est un des documentaires animaliers les plus chers de l’histoire. Son coût est plus de deux fois supérieur à celui de La marche de l’empereur, par exemple.
    « On a disposé de moyens techniques phénoménaux », souligne l’Aubelois Ben Stassen. Avec hélico, montgolfière, caméras infrarouges...
    Autre indice qui laisse présager d’un succès en salles : le fait que 91 % des spectateurs ayant vu le film lors de tests l’ont jugé excellent. Une proportion exceptionnelle.

    Reste que le « ratio de recrutement », soit le taux de personnes se disant prêtes à aller voir le film quand on le leur propose, est faible. Dès lors, il s’agira de convaincre les premiers milliers de spectateurs de participer à ce superbe voyage, qui mène le spectateur des dunes de Namibie au Mont Kilimandjaro, pour que le bouche-à-oreille puisse faire son effet...
    YVES BASTIN

  • Ben Stassen sort un conte de Noël en 3D

    image.jpg


    L’Aubelois s’est inspiré de son neveu Laurent Piron pour le rôle du magicien.

    image.jpg


    Le film d’animation qui cartonnera à la fin d’année pourrait être aubelois. En effet, après avoir séduit des millions de spectateurs avec ses aventures de la tortue des mers Sammy, Ben Stassen débarquera le 25 décembre avec son chat Tonnerre, qui promet de laisser sa griffe dans les programmes.
    Sous votre sapin de Noël, sous forme de tickets de cinéma, vous pourriez découvrir un joli cadeau f leurant bon notre région, cette année. En effet, l’Aubelois Ben Stassen et sa société Nwave pictures se préparent à sortir « Le manoir magique », le 25 décembre.
    Ce film d’animation en 3D, comme les deux Sammy, Le film d’animation quicartonnera à la fin d’année pourrait être aubelois. En effet, après avoir séduit des millions de spectateurs avec ses aventures de la tortue des mers Sammy, Ben Stassen débarquera le 25 décembre avec son chat Tonnerre, qui promet de laisser sa griffe dans les programmes.
    Sous votre sapin de Noël, sous forme de tickets de cinéma, vous pourriez découvrir un joli cadeau f leurant bon notre ré- gion, cette année. En effet, l’Aubelois Ben Stassen et sa société Nwave pictures se préparent à sortir « Le manoir magique », le 25 décembre.
    Ce film d’animation en 3D, comme les deux Sammy, conte l’histoire d’un animal : Ton- nerre, un petit chat roux. Abandonné par ses propriétaires qui déménagent, il trouve refuge dans la maison d’un vieux prestidigitateur à la retraite, Lorenz. Il y découvre un monde fantastique. Mais le magicien est victime d’un acci- dent, en revenant à bicyclette d’une ultime représentation. Du vélo, il passe à l’hosto. Et là, son cupide neveu, un agent immobilier, lui fait signer un document par lequel il met le grappin sur le manoir, qu’il va tenter de revendre à son profit. l’histoire d’un animal : Tonnerre, un petit chat roux. Abandonné par ses proprié- taires qui déménagent, il trouve refuge dans la maison d’un vieux prestidigitateur à la retraite, Lorenz. Il y découvre un monde fantastique. Mais le magicien est victime d’un acci- dent, en revenant à bicyclette d’une ultime représentation. Du vélo, il passe à l’hosto. Et là, son cupide neveu, un agent immobilier, lui fait signer un document par lequel il met le grappin sur le manoir, qu’il va tenter de revendre à son profit.

    L’armée d’automates, les pi- geons et les souris du spec- tacle, ainsi que Tonnerre sont donc menacés de perdre leur chez-soi. Dès lors, tous vont se mobiliser pour persuader les candidats acquéreurs qu’il s’agit d’une demeure hantée, qui est tout sauf une bonne af- faire. Une aventure pleine de rebondissements qui promet du suspense et de grands éclats de rire, bien de circonstance pour les fêtes.
    « C’est un film très ludique, raconte Ben Stassen. C’est marrant parce que je me suis inspiré de mon neveu, le magicien Laurent Piron, qu’on a vu chez Ruquier ou au Festival d’Avignon, par exemple, pour créer le personnage du prestidigitateur. À la différence près que Laurent Piron, lui, est jeune et qu’il prend son envol. »

    Avec les Sammy, Ben Stassen avait fait entre 7 et 10 millions d’entrées en salles obscures. « On espère faire autant avec ce film-ci », dit l’Aubelois. Et ça semble bien parti : les distribu- teurs, qui préachètent le film, ont demandé qu’on avance la sortie pour qu’elle coïncide avec la Noël. Or, « c’est une fenêtre très compétitive. »

    Stassen sait à quel point ce peut être important : son Sammy 2 était sorti en pleine vague de chaleur, le 15 août 2012, en France et en Belgique. Or, « on rattrape rarement un mauvais démarrage ». Résultat : les salles obscures n’avaient pas fait recette et le film d’animation n’avait comptabilisé que 900.000 spectateurs dans ces deux pays, contre 2 millions espérés. Heureusement, la météo et la qualité du film avaient fait mouche dans d’autres pays avec 1,5 million d’entrées en Corée du sud et une diffusion dans 1.200 salles en Chine.

    YVES BASTIN