Les appels pour les seniors reprennent

Capture d’écran 2020-11-20 à 08.00.04.png« La solitude ça n’existe pas », chantait Gilbert Becaud. Monsieur 100.000 volts ne pouvaient pas savoir que des années après sa mort la solitude pouvait être plus présente que jamais. Logique, les plus faibles en cette période de covid sont les personnes âgées. Il est donc important de ne pas leur rendre visite pour ne pas risquer de les contaminer. Sauf que voilà, avec les moyens actuels, Gilbert Becaud a tout de même raison, on est rarement seul. C’est ce qu’on croit à Aubel, puisque pour la deuxième fois un service qui consiste à téléphoner aux personnes les plus isolées est lancé. Le but est de s’assurer qu’elles ne manquent de rien et qu’elles vont bien.

« C’était déjà quelque chose que l’on avait fait durant le premier confinement et qui avait bien fonctionné », glisse Céline Hubin, présidente du CPAS et qui est en charge des aînés. « On avait beaucoup de personnes qui étaient contentes d’avoir reçu un coup de fil pour voir comment elles vont. Elles peuvent parler, se raconter, ça me tenait vraiment à cœur de recommencer ici. »

UNE PERSONNE ENGAGÉE

Lors du premier confinement, c’était du personnel communal désœuvré qui était en charge de cette tâche. Normal une bonne partie des activités habituelles de la commune était à l’arrêt. Cette fois, il s’agira d’une personne dont c’est la seule fonction. « Elle travaillait déjà avec nous car elle remplaçait une bibliothécaire. Et donc quand ça avait fermé elle avait passé des coups de téléphone. Ici son contrat s’est terminé car le dame qu’elle remplace est revenue et on l’a embauchée jusque mi-janvier pour qu’elle puisse passer des coups de fils. » Pourquoi mi-janvier alors que l’on ne sait pas jusque quand se tiendra le confinement actuel ? Et bien parce que Céline Hubin estime que les fêtes vont être très difficiles à passer pour certains. « On ne sait pas du tout si on pourra élargir la bulle et ce qu’on pourra faire. donc c’est important de discuter avec ceux qui seraient vraiment seuls. »

Par ailleurs pour certains des courses sont organisées afin qu’ils n’aient pas à affronter les grands magasins.

ADRIEN RENKIN dans LA MEUSE VERVIERS du 20 novembre 2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel