Déception pour Weerts

Unique pilote régional au départ des 24 Heures de Spa-Francorchamps, l’Aubelois Charles Weerts (team WRT) nourrissait de gros objectifs à l’aube du double tour d’horloge. Il a hélas rapidement dû déchanter, la faute à un accrochage sans dommage corporel dont il a été victime sur le coup de 19 heures samedi. Forcément déçu, Capture d’écran 2020-10-26 à 08.23.12.pngl’Aubelois compte toutefois tirer les leçons et continuer à aller de l’avant.

Il est environ 19 heures et tout se passe bien pour l’équipage de l’Audi numéro 32 du team WRT. L’Aubelois Charles Weerts est alors au volant et arrive dans le secteur 2, sous drapeau jaune. C’est alors qu’il se fait emboutir l’arrière de son véhicule par un autre concurrent.

« Vu le drapeau jaune, tout le monde a freiné plus tôt avant le virage et j’en ai fait de même. Mais la BMW derrière moi n’a pas particulièrement fait attention (peut-être le pilote n’était-il pas au courant du drapeau jaune ?) et a défoncé l’arrière de ma voiture. Au moment où j’ai été touché, je n’ai pas directement pensé à l’abandon. Je savais que la course pour une belle place était compromise vu qu’il fallait repasser par les stands, mais je pensais qu’il y aurait moyen de repartir. En étant dans l’auto, on ne sait évidemment pas à quel point l’auto est endommagée. Au final, elle ne démarrait plus. Et puis, une fois qu’elle a été mise sur le plateau de la dépanneuse, c’était fini », relate l’Aubelois, forcément déçu, alors qu’il nourrissait de grosses ambitions pour ce double tour d’horloge.

Le week-end prochain, Charles Weerts renouera avec l’ADAC GT Masters, le championnat allemand réservé aux GT3, toujours au volant d’une Audi du team WRT. Il lui restera ensuite encore deux rendez-vous pour clore son année 2020. 

D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 octobre 2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel