L’ancienne gendarmerie sera vendue d’ici un an au maximum

Le futur se dessine avec plus de clarté pour le centre d’Aubel. Un des grands projets futurs est celui de l’ancienne gendarmerie et de ses abords. L’an dernier, la majorité communale avait décidé d’en faire un hôtel de 22 chambres et huit unités de logements.

PAS DE PRODUITS LOCAUX

L’opposition aurait de son côté souhaité que le lieu puisse vendre des produits locaux. Ce ne sera finalement pas le cas. Les promoteurs du futur hôtel ont bien avancé dans le projet, proposant quelques ébauches aux autorités compétentes. Ces ébauches ont fait l’objet de remarques, de sorte que les plans doivent être un peu retravaillés. Mais pour cela, les deux partenaires, Lovenfosse et Alimbattice, ont besoin de stabilité et de garanties. Ils ont donc demandé à la commune s’il était possible de leur promettre que les bâtiments en question leur soient vendus d’ici le 30 septembre 2021 si tant est que le permis d’urbanisme soit accepté.

850.000 € MINIMUM

La commune a accepté et devrait normalement toucher 850.000 € plus 120 € du m 2 supplémentaire qu’achèteraient les deux entrepreneurs néerlandais. La somme n’est pas fixe car suivant l’évolution du projet il y aura plus ou moins de m 2 vendus. C’est ce qui a été voté au conseil communal de ce lundi soir. « À partir de maintenant, le compteur tourne pour eux jusqu’au 30 septembre 2021 », a commenté le bourgmestre faisant fonction Benoît Dorthu.

OPPOSITION SURPRISE

L’opposition s’est un peu étonnée de la possibilité de signer une promesse de vente si longtemps à l’avance. « Normalement lorsqu’on signe une promesse, on a quatre mois pour payer », assurait l’avocat Jacques Piron. « Tant leur conseil que le nôtre n’ont pas jugé que cela posait problème », lui a répondu Francis Geron l’échevin de l’Urbanisme.

En cas de souci, ce serait de toute façon aux deux acheteurs à payer, ce qui ne devrait donc pas poser de problème à la commune.

Pour une fois, le vote a été serré à Aubel. La minorité s’abstenant de même que l’ex-bourgmestre, Jean-Claude Meurens, qui lui aussi aurait aimé un autre projet.

Freddy Lejeune étant absent le score était donc de huit pour et six abstentions. 

A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 16 septembre 2020

Commentaires

  • Un hôtel à Aubel ? J'espère sa rentabilité. Mais j'ai des doutes. On verra...

  • Svp , ne pas permettre à des hollandais de nous envahir une fois de plus.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel