Le dernier conseil du directeur général

Depuis 36 ans qu’il était là, Victor Gerardy faisait un peu partie des meubles à Aubel. Celui que les spectateurs du conseil communal d’Aubel ont pu observer avec son éternel sourire en coin durant de longues années prend sa retraite. Le directeur général a assisté à son dernier conseil ce lundi. Une page se tourne donc.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour dire au revoir à cet Aubelois bien connu. Parmi elles, des anciens conseillers communaux et des directeurs généraux d’autres communes. Tant du côté de l’opposition que de la

majorité on a salué le travail accompli par Victor Gerardy. « Il a toujours été très correct avec nous et a su garder ses distances et le recule nécessaire à la fonction », estime Jacques Piron, le chef de file d’Aubel citoyen.

Freddy Lejeune, l’actuel bourgmestre, a lui aussi déclaré quelques mots. « Il n’est pas facile de résumer 36 ans de carrière. Mais on a tenu à le remercier. On a aussi pointé que c’était une histoire de famille », souligne-t-il malicieusement. En effet, le premier bourgmestre qu’a connu le nouveau retraité n’est autre que Laurent Gerardy, son oncle. Il a par ailleurs travaillé en collaboration avec Jean-Claude Meurens, son cousin germain. Freddy Lejeune lui-même est un petit-cousin. Un des fils de Victor Gerady a également été conseiller communal.

Pas de quoi créer des réunions de famille houleuses cependant. « On n’a jamais eu aucun problème, que du contraire. On a toujours travaillé avec tout le monde de manière conviviale. Et quand il fallait dire les choses, on s’expliquait de façon correcte et franche », relate l’intéressé.

DE LA CHANCE À AUBEL

Victor Gerardy estime qu’il a eu beaucoup de chance de travailler à Aubel. « Ici, on a toujours été respectueux envers ma personne et envers mon travail. Ce n’est pas le cas dans toutes les communes. J’ai aussi eu de la chance de pouvoir compter sur l’aide d’autres directeurs généraux. Dans certains dossiers très complexes, ils m’ont aidé à m’en sortir. C’est de plus en plus compliqué de savoir exactement ce que l’on doit faire face à des législations qui se complexifient avec le temps. Il faut de plus en plus avoir une formation poussée de juriste. » À l’avenir, Victor Gerardy va pouvoir s’occuper de sa famille. Il compte aussi multiplier les balades que ce soit à moto ou à pied. Et pourquoi pas faire du bénévolat pour une association ?

A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 2 septembre 2020.

Commentaires

  • Bonne retraite Victor....profite bien de tous les tiens !

  • Une page de tournée, l'âge étant là. Mais Victor il y a encore de nombreuses pages vierges. Nous avons lu avec plaisir que tu as préparé ta retraite: les tiens, les promenades avec le chien, la moto, le bénévolat , autant d'occasions de raconter et de changer d'horizon. Nous te souhaitons de faire partie des retraités heureux. Tu t'en vas. Avec ton départ à la retraite, nous perdons un repère dans le temps. Il y a des siècles c'était le soleil qui nous orientait, les points cardinaux . Mais à Aubel, nous avions une grande chance d'avoir un directeur général précis dans le temps. Si vous aviez l'occasion de le rencontrer à la mi-journée, les cloches venaient de sonner midi ou en fin de journée, c'était le même repère. C'était un repère dans le temps que l'aubelois appréciait. Belle et heureuse retraite Victor pour toi et tes proches.

  • Bonne retraite Victor et merci de la part de la communauté francophone de Fourons.
    Nous avons nous aussi toujours eu une bonne collaboration avec la commune d'Aubel.
    Je pense par exemple à l'organisation des élections à Aubel pour les fouronnais.

    Je te suivrai dans 6 mois au niveau retraite et j'espère que nos chemins de promenade se croiseront pour déguster une bonne bière d'Aubel ( tiens donc)

    josé Smeets
    Ancien bourgmestre francophone de Fourons

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel