5.500 gels de la Cidrerie offerts

La Cidrerie Stassen a produit du gel qu’elle a offert aux Aubelois.Capture d’écran 2020-05-13 à 08.13.51.png

Depuis le début de la crise sanitaire, un bel élan de solidarité s’est mis en place à Aubel. Et ça continue. Dans les prochains jours, chaque habitant de plus de 12 ans recevra un flacon de 125 ml de gel hydroalcoolique fabriqué par la Cidrerie Stassen. Du gel déjà distribué à l’hôpital de Verviers, mais aussi à la maison de repos d’Aubel.

Lutter contre la propagation du Covid-19, c’est devenu l’affaire de tous. Et ça, la Cidrerie Stassen l’a bien compris. En effet, la cidrerie aubeloise – qui fait partie du groupe Heineken – a décidé d’utiliser son excédent d’alcool issu de la désalcoolisation pour produire du gel hydroalcoolique. Ainsi, grâce à la désalcoolisation de deux bouteilles de cidre, elle peut créer un petit flacon de 125 ml de désinfectant. Grâce à ça, 5.500 flacons seront prochainement distribués aux habitants de la commune d’Aubel.

UN FLACON PAR HABITANT

« On va distribuer un touteboîte aux habitants pour les informer que des séances de distribution seront organisées sur rendez-vous au hall omnisports » explique Freddy Lejeune, le bourgmestre d’Aubel. Chaque habitant de plus de 12 ans recevra un flacon. « On a assez de flacons pour en garder en cas de besoin pour plus tard, comme par exemple la réouverture du marché », ajoute le bourgmestre.

Ce n’est pas le premier don de la part de la cidrerie. En effet, 250.000 flacons ont déjà été distribués à différents hôpitaux, dont celui de Verviers, ainsi que 500 flacons à la maison de repos d’Aubel. D’autres communes situées en Flandres, qui abritent des sites du groupe, ont également reçu du gel hydroalcoolique.

28.000 LITRES D’ALCOOL UTILISÉS

« Au début de la crise sanitaire, nous avions 28.000 litres d’alcool issus de la désalcoolisation de nos produits. Donc, nous avons voulu aider à notre manière. Il y avait clairement un manque de gel hydroalcoolique au début de la crise et nous nous sommes lancés dans l’aventure », explique Sébastiaan De Meester, porte-parole d’Alken-Maes. Un élan de solidarité qui fait chaud au cœur. « C’est un élan qui se dégage sur toute la commune, ça fait plaisir à voir », ajoute Freddy Lejeune.

La cidrerie ne sait pas encore si elle continuera à produire du gel et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, d’autres entreprises se sont mises à en produire et les stocks ne sont plus aussi vides qu’au début de la crise. Et puis, ce n’est pas si simple que ça. « On a eu besoin du soutien d’autres collègues pour gérer le projet car c’est assez compliqué », conclut le porte-parole.

OCÉANE GASPAR dans LA MEUSE VERVIERS du 13 mai 2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel