On commémore 45 avec 20 bémols, 75 ans après

Les 75 ans suivant la fin de la Deuxième guerre mondiale auraient dû être fêtés avec tambours et trompettes, dans certaines communes. Mais la pandémie est venue jouer les trouble-commémorations, avec des programmes réduits ou carrément annulés. On passe les troupe en revue…

À Aubel, trois ou quatre personnes, dont un représentant parmi les plus jeunes des associations patriotiques, prendront part à de brèves cérémonies.

D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 8 mai 2020.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel