2 pistes pour pouvoir aller en Ligue A

Nous vous en parlions dès ce dimanche après-midi sur notre édition digitale, cela a été confirmé par Volley Belgium ce lundi : les filles de la première équipe d’Aubel accèdent à la Ligue A, soit le plus haut échelon belge. « Pour Volley Belgium, il y aura bel et bien des montants. On était devant au classement et c’est donc confirmé qu’on monte en Ligue A », expose Stéphan Dorthu, le président aubelois.

Mais tout n’est pas rose pour autant. Ainsi, comme l’Avenir l’a indiqué, beaucoup de joueuses sont sur le départ. À tel point qu’il est même possible de voir l’équipe disparaître, selon nos confrères.

S’il est vrai que l’avenir de l’équipe s’inscrit hélas en pointillé à l’heure actuelle, la vérité ne se résume en réalité pas du tout aux nombreux départs.

« Pour la saison prochaine, il resterait 5 ou 6 filles sur la dizaine de joueuses de l’effectif actuel, mais on a tout un vivier de joueuses qui veulent venir à Aubel malgré les départs. On a les contacts. Trouver des joueuses et constituer une équipe n’est donc pas le problème. Sportivement et humainement, c’est possible d’aller en Ligue A. Le nœud du problème, c’est le financier, c’est aussi simple que cela », confie Stéphan Dorthu.

Et le président de développer : « On avait un partenaire qui devait assumer financièrement la saison prochaine en Ligue A, mais c’est tombé à l’eau, entre autres suite à la crise actuelle. J’ai aussi eu des contacts avec des sponsors, qui sont très réservés pour la saison prochaine. Cela va être général : tous les clubs vont tirer la langue, ça va être une catastrophe. Mon boulot de président, c’est aussi de pérenniser le club et on ne peut pas tout sacrifier pour aller faire une saison en Ligue A. » C’est qu’il faut réussir à boucler un budget à 6 chiffres pour le prochain championnat. « Cela ne se trouve pas sous un sabot, encore moins à ce moment-ci. La crise actuelle va impacter énormément le sport amateur, pas que le volley », reprend notre interlocuteur qui, s’il reste optimiste, se veut aussi réaliste. « Pour l’instant, si le scénario reste tel quel, on n’aura pas d’équipe en Ligue A la saison prochaine ! À l’heure actuelle, je suis dans l’expectative, je ne sais vraiment pas. »

PARTENARIAT AVEC UNE SOCIÉTÉ PRIVÉE OU AVEC UN CLUB ?

Mais il ne s’avoue pas battu. « Je vais prendre mon bâton de pèlerin et on va voir », reprend le président aubelois, assurant que deux pistes sont à l’étude. « Soit on trouve un partenaire qui assume la Ligue A (NDLR : un contact existe avec une société active dans l’événementiel), soit on s’associe avec un autre club, mais sur ce plan-là, je n’ai aucune info et je dois prendre contact avec Volley Belgium pour envisager les modalités. » La montée en Ligue A, c’est un événement historique pour le club aubelois, auquel on ne peut que souhaiter un heureux dénouement. N’oublions pas non plus que deux autres équipes seniors du club ont gagné le droit de monter avec une première place en P1 et en P3. « On a vécu une saison extraordinaire, tout ceci est donc paradoxal », conclut Stéphan Dorthu.

OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 31 mars 2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel