Aubel ne veut pas d’une pharmacie dans son zoning

VPharma estime que la commune a une vision unilatérale du dossier.

La commune d’Aubel a donné un avis négatif pour le déménagement d’une pharmacie en périphérie du centre du village vers la rue de Battice – appelée « le zoning » là-bas. VPharma contre-attaque et dénonce une politique du deux poids, deux mesures.

La société verviétoise VPharma, qui pèse 40 officines pharmaceutiques et 300 emplois dans la région, mène une politique de rénovation de certaines de ses pharmacies. Capture d’écran 2020-02-18 à 07.53.23.png

C’est un espace à côté du supermarché OKay qui est visé, comme on l’a déjà écrit.

Mais ce projet ne fait pas les affaires de la commune.

Ainsi le collège communal a rendu récemment un avis négatif pour le transfert de la pharmacie. Le motif : maintenir des commerces de proximité dans le centre du village, pour ne pas arriver à une situation d’exode commercial vers la périphérie. L’Observatoire du commerce a également rendu un avis négatif dans le cadre de cette demande de transfert.

Ce lundi, la société VPharma contre-attaque. Elle évoque une « présentation unilatérale (qui) ne reflète pas le dossier dans sa globalité et offre une vision tronquée de la situation. Qui plus est l’échevin déclare avoir été bien compris par l’investisseur (VPharma), ce qui est une contre-vérité notoire, tant notre désaccord a été clairement exprimé en réunion. »

L’ATTRACTIVITÉ D’AUBEL

Quant à l’argument de lutte contre la désertification du village, le directeur Marc Breyer estime que « cela pourrait être louable si la situation n’était pas déjà bien différente puisque depuis des années de nombreux commerces de moyennes surfaces, spécialisées ou de grande distribution, ont été autorisés à s’installer en périphérie. (…) Il est d’ailleurs remarquable que récemment un des commerces autorisés à quitter le centre pour la zone commerciale est le magasin de vins et spiritueux Stassen, de renommée locale bien évidente, ce qui laissera un vide appréciable au centre. Deux poids, deux mesures ? » Le bourgmestre Freddy Lejeune, par ailleurs commerçant… et voisin de la pharmacie concernée, explique ce transfert de Stassen Vin en évoquant des problématiques différentes. « Là on était dans un problème de famille et de loyer. Et avec le charroi propre à un tel magasin, on peut comprendre cette demande de déplacement. C’est aussi pour que le commerçant devienne propriétaire, comme les magasins BeC et Joyce qui ont aussi quitté le centre. Mais VPharma veut louer.

On peut comprendre leur volonté de s’agrandir et d’améliorer les heures d’ouverture, mais à Aubel il y a trois pharmacies, trois bouchers, quatre boulangers… C’est ça qui fait l’attractivité d’Aubel. » VPharma se défend en avançant qu’il y a trop de pharmacies à Aubel pour la population y vivant : trois dans le centre pour 4.300 personnes, alors que la moyenne belge est d’une pharmacie pour 2.300. Selon la société verviétoise, à terme une de ces pharmacies devra donc fermer.

D’où sa volonté de déménager en périphérie pour diversifier son offre et même créer des emplois. Elle annonce aussi qu’elle fera tout pour trouver un autre commerce pour le centre de la localité.

« Il semble donc que les politiciens locaux ont mal compris le dossier, ou manquent de compétence en la matière », annonce aussi la société. Ce qui fait bondir le bourgmestre : « Ils nous traitent d’incompétents alors que ça fait 60 ans que je suis dans le commerce. Je sais de quoi je parle ! » La Région wallonne tranchera, vraisemblablement d’ici un mois et demi.

En cas de refus, pour VPharma il est vraisemblable que leur pharmacie aubeloise fermera d’ici 6 mois à un an. « Nous, on veut rester à Aubel, mais le marché et l’évolution du secteur de la santé publique font qu’il n’y aura plus que deux pharmacies dans le centre », lance le directeur Marc Breyer.

Commentaires

  • 1) Que de complications pour un changement de lieu. 2) Ca fait une éternité qu'il y a 3 pharmacies à Aubel. Elles ont toujours bien marché. 3) Echevin vs V/Pharma : un des deux se trompe, mais qui ? 3) Freddy; 60 ans dans le commerce...tu as commencé à 4 ans :) :) :) ????

  • Pour Charles Ronlez, porte-parole de l’Association pharmaceutique belge (APB) : "Actuellement, le flux naturel est une diminution du nombre de pharmacies puisque globalement dans notre pays il y a des tissus urbains anciens qui ont un nombre important de pharmacies sur une petite distance ou un petit périmètre. Je pense que ce qui est en train de se passer c’est que, là où il y a trop de pharmacies, il y a un mouvement de fusions ou de fermetures naturelles. On a quand même une diminution notable des points de vente depuis quelques années. Je ne pense pas qu’il faille accélérer ce mouvement naturel en forçant les choses".

    Pour l’APB, il n’est pas question donc de revoir le moratoire sur le nombre de pharmacies ; tout comme les pharmaciens rejettent une autre proposition de l’OCDE, celle qui consisterait à permettre aux supermarchés de vendre les médicaments sans ordonnance.
    (Source :RTBF: "L'OCDE veut diminuer le nombre de pharmacies en Belgique", 17 mai 2013)

  • Comprends rien depuis quand un échevin a le droit d'empêcher un commerçant de cesser ses activités ou à déménager ? Et si ce commerçant reste et fait faillite il appurera les dettes ? Ubuesque !!

  • T'as raison Jean Francois t'es d'ailleurs un spécialiste des dates ( 71a R.T L. )

  • Deux poids, deux mesures: est bien le problème à signaler pour AUBEL, et ceci dans plusieurs domaines;(multiples exemples en ma possession).
    "C'est aussi pour que le commerçant devienne propriétaire!!!, comme les magasins BeC...HaHa! etc"
    Et le projet de Brantano? rue de Battice: que c'es't il passer!!!
    L'Urbanisme pour les enseignes et la règlamentation des barbacanes dans les toitures???
    Espérons que AUBEL s'améliora dans l'égalité du citoyen devant la loi Belge!!!
    Merçi pour le futur: DESWYSEN Joseph

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel