Melen sera plus à l’aise sur le synthétique d’Aubel ce samedi soir

Jadis, les Aubel-Melen étaient de grosses affiches en Promotion (ex-D3 amateurs). Cette saison-ci, le soufflet est un peu retombé, surtout avec la position peu envieuse des Herbagers qui siègent toujours sur un fauteuil basculant vers la P2…

Ce samedi soir, jogging d’Aubel de ce dimanche oblige, la bande àTony Niro accueille, en quelque sorte, la bonne surprise de ce championnat et ce, même si les Mélinois restent sur 2 défaites en 2020… « Oui, jouer cette équipe sur notre synthétique étroit ne nous convient pas du tout », analysait le mentor aubelois, peu enclin à vouloir en découdre sur cette surface de jeu. « Melen a plus de capacités, surtout techniques, à évoluer sur une telle aire de jeu. Nous, on devra mettre du cœur à l’ouvrage et du physique. Mais nous n’avons pas le choix et nous devrons y aller. Le mot d’ordre, ce sera surtout de ne pas être battu. J’aurais tenu un autre discours si nous avions été amenés à devoir nous produire sur notre terrain A. »


Bien entendu, le Hervien ne part pas battu d’avance, mais il connaît très bien la RAMM. « Oui, ce n’est pas loin de chez moi, je connais les joueurs, l’entraîneur et la philosophie de ce dernier. J’ai des rapports de cette équipe. Je sais que Manteca sera suspendu, mais en principe Rogister sera là et on connaît ses qualités sur
une surface de jeu synthétique... Au match aller, il n’était pas présent. Nous avions été battus 1-0. On connaît notre position au classement et puis Melen sort d’une dernière défaite à Rechain. Ils auront certainement à cœur de vouloir se reprendre. »


Bien évidemment, il n’y aura pas de séance ce samedi matin, mais Niro l’avait remplacée par lundi, puis il y a eu match amical mardi à Fléron (2-4). 

PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 15 février 2020.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel