Armand Marchant varie les plaisirs

Le skieur belge va tenter sa chance en combiné ce vendredi sur le Lauberhorn, une piste de légende.
A Wengen, le skieur de Thimister va délaisser le slalom pour le combiné, ce vendredi.
A son menu, le légendaire Lauberhorn, la piste de descente la plus longue du circuit.
Entre deux slaloms en Suisse, celui d’Adelboden, où il a dû abandonner le week-end dernier, et celui de Wengen, programmé dimanche, Armand Marchant va varier les plaisirs ce vendredi. Dans l’Oberland bernois, sur l’une des pistes les plus célèbres du circuit de Coupe du monde, le skieur de Thimister a décidé de tenter sa chance en combiné, épreuve qui mixe descente (10h30) et slalom (14h) et consacre logiquement les skieurs les plus complets. Une variation qu’il réitérera le 28 février à Hinterstoder, en Autriche. « C’est le premier combiné que je vais faire dans le cadre d’une Coupe du monde », dit-il. « Difficile, dès lors, de me projeter et de viser un résultat particulier. Ce sera déjà bien de me faire plaisir sur cette piste mythique. »

D’un article de PHILIPPE VANDE WEYER à lire dans LA MEUSE du 17 janvier 2020

Les commentaires sont fermés.