Aubel remporte le derby avec facilité

Capture d’écran 2019-12-02 à 07.51.04.pngCe dimanche soir avait lieu le grand derby liégeois de la ligue B. En principe un duel disproportionné entre Aubel, autoritaire leader de l’antichambre de l’élite nationale, et Waremme, équipe très jeune, montante et qui vise clairement le maintien. Le match débutait de manière très équilibrée et à 8 partout, il fallait plusieurs services manqués dans le chef des Wazelles pour que les filles de Pierre Vanspauwen prennent enfin, logiquement, un certain ascendant. Le jeu était plaisant. Le 25/ 16 qui sanctionnait le premier set était au fond le reflet de l’écart entre les deux équipes, qui restaient inchangées pour le deuxième set. Il faut dire que les deux entraîneurs n’avaient pas énormément de choix. Pour blessures, deux filles manquaient à Aubel, et non des moindres : Lotte Penders et Maureen Renard. À Waremme, il y avait trois absentes.

Les filles d’Aubel, bien motivées par Pierre Vanspauwen, voulaient d’emblée tuer le set et démarraient comme elles avaient terminé. 9/1… on redoutait la punition malgré la bonne volonté des Wazelles surclassées dans tous les secteurs de jeu par une équipe d’Aubel franchement impressionnante. À mi-set, les échanges s’équilibraient enfin. 25/14 au final.

Dans le troisième set, Aubel, tout en jouant sans sa passeuse titulaire également, mettait un coup d’accélérateur et ponctuait ce non-match 25/12. « Aubel Aubel oh bella ciao », le cri de guerre local, pouvait retentir. Pour Pierre Vanspauwen, l’occasion était belle d’essayer des solutions à la passe avec Maurine Lallemand et à l’opposite avec Esther Jérôme… » On joue dans une semaine à Louvain. En fait, on est parti pour 3 sorties et je pense qu’elles seront déterminantes car l’actuelle deuxième, Gand, ne peut monter. Ceci dit pas d’excitation prématurée, cela ne peut que nous faire perdre une énergie inutile. Et puis une montée en Ligue A n’est pas évidente, regardez Tchalou et ses difficultés malgré une excellente équipe » concluait le coach aubelois, plus déterminé que jamais à ne rien laisser au hasard. 

P.H. dans LA MEUSE VERVIERS du 2 décembre 2019.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel