Les sangliers envahissent le Pays de Herve

Les sangliers sont de plus en plus nombreux. Du coup, ils étendent leur espace vital et causent de plus en plus de ravages dans les prés, et pelouses au Pays de Herve. Au grand dam des propriétaires mais aussi de certains chasseurs qui s’estiment fort démunis, en raison de la loi et de la réglementation de la chasse.


Au Pays de Herve, deux zones sont particulièrement touchées par l’invasion de sangliers : le nord (Plombières, Gemmenich, Sippenaeken...) et le sud (Chaudfontaine, Trooz, Olne, Ensival et Wegnez, notamment). Mais certains ont été attestés à Bolland (Herve), Saint-Jean-Sart (Aubel), Mortroux (Dalhem)... alors qu’on ne se souvenait pas en avoir vu dans ces coins.


VENUS DU BOIS ROUGE
Pour la population venant du nord du plateau, la population qui a proliféré provient du Bois Rouge, dans les Fourons, qui est une réserve naturelle, où l’on ne peut chasser le sanglier. De là, la bête a essaimé vers le sud. Côté sud, les sujets, provenant du Condroz, ont proliféré à partir de la zone de Beaufays en passant la Vesdre. Une jonction des populations est cependant rendue complexe par le passage de l’autoroute E40 et de ses bermes.

D’une page d’YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 19 novembre 2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel