• Kerff rentre de suspension, entraînement maintenu le samedi

    Tony Niro peut compter sur un groupe au complet, sans blessé ni suspendu (Maxime Kerff a purgé sa peine), pour la venue de Sprimont B. D’ici là, les Aubelois s’entraîneront encore ce jeudi et samedi.

    « S’il y a une séance le samedi, c’est surtout pour apprendre à se connaître mutuellement », confie le nouveau coach aubelois, intronisé jeudi dernier. L’une de ses questions, en arrivant, concernait un éventuel retour de Sébastien Duthoo (T2) sur le terrain.

    « J’en ai parlé avec lui, mais il a fait le choix de stopper sa carrière. De plus, c’est un médian. Et dans l’entrejeu, il y a de la concurrence. Actuellement, son retour sur les terrains n’est pas à l’ordre du jour », clarifie Tony Niro.

  • Detry se scinde en trois entités

    Cette fin du mois d’octobre marque un sacré virage pour le groupe Detry. La société d’Aubel, active dans le secteur de la viande, a décidé de se scinder en trois entités. L’objectif ? Donner plus d’autonomie et de flexibilité aux actionnaires historiques.

    Detry comme nous le connaissons aujourd’hui, c’est terminé. En janvier 2020, le groupe aubelois fondé en 1963 ne sera plus composé d’une seule et unique société mais de trois branches distinctes, lesquelles ne seront donc plus chapeautées par une holding. Dans quelques semaines, la production de charcuterie, le commerce de détail et les activités de grossistes formeront donc trois entités totalement autonomes sans plus aucun actionnariat commun. Le processus de transformation de la société devrait être bouclé en mars 2020. Une réduction de capital de 14 millions a également déjà été actée, nous apprennent nos confrères du journal L’Écho. Capture d’écran 2019-10-31 à 09.57.40.png

    Cette décision a été actée par le conseil d’administration le 11 octobre dernier.

    Il se justifie en expliquant que : « Aujourd’hui, la réalité du marché et les évolutions attendues nous imposent un nouveau changement. La décision qui a été prise est une décision responsable et positive pour l’avenir de nos travailleurs. » En 2011, déjà, le groupe avait revu sa stratégie pour s’adapter au marché. À l’époque, les activités d’abattage et de commerce de la viande fraîche avaient été revendues afin de se recentrer sur trois activités : la fabrication et le tranchage de charcuteries ; la distribution composée de points de vente et d’artisans bouchers ; des grossistes spécialisés dans la distribution.

    Lire la suite

  • Le pacte d’excellence : Réflexion - Information (5)

    Après  avoir émis quelques considérations sur  le  pacte d’excellence : pourquoi ? pour quoi ? pour qui ? pour quel contenu ?

    Où en sommes-nous aujourd’hui ?

    Nous avons  une  nouvelle ministre de l’enseignement, madame Désir. Dans ses interventions, elle laisse entendre qu’elle poursuivra le travail entamé par madame Milquet et madame Marie-Martine Schyns dans la CONTINUITÉ. Ce qui est très positif. La preuve c’est qu’elle continue à ré-fléchir sur la mise en œuvre du TRONC COMMUN, de la maternelle à la 3e année du secondaire. QU’Y A-T-IL DE NOUVEAU DEPUIS LA RENTRÉE ?

    Lire la suite

  • Dernière excursion de l'année de l'Age d'Or Aubelois

    L’Amitié de l’Age d’Or Aubelois organise sa dernière excursion de l’année, le jeudi 28 novembre prochain.

    Nous irons visiter le Centre Charlemagne à Aachen et le marché de Noël au Château de Merode à Langerwehe.

     

    Lire la suite

  • Un homme armé braque la friterie du Sacré Cœur

    Énorme frayeur ce samedi, en fin de journée, pour l’une des gérantes de la friterie du Sacré Cœur, située chaussée Charlemagne à Thimister-Clermont. La malheureuse s’est fait braquer aux alentours de 17 h 30 – 18 heures.

    Une proche des responsables de la friterie a lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux. « Toute personne ayant vu ou entendu quelque chose peut se manifester ». D’après le message qui tourne sur les réseaux sociaux le braqueur était « habillé tout en noir avec une arme et s’est ensuite dirigé vers Clermont.

    RECHERCHE DE TÉMOINS

    La police recherche bien évidemment des témoins, tout comme les responsables de la friterie.

    D’après les forces de l’ordre, l’homme est entré avec un pistolet juste avant l’ouverture de la friterie. À la vue du voleur armé, la responsable présente s’est immédiatement enfermée dans une pièce à côté. L’homme s’est servi lui-même dans la caisse enregistreuse avant de prendre la fuite à pied.