L’avis de l’opposition : « On est passé du noir au blanc »

Capture d’écran 2019-10-15 à 14.58.49.pngDu côté du groupe d’opposition Aubel citoyen, on félicite avant tout Freddy Lejeune pour son dialogue. « Du temps de JeanClaude Meurens, ce n’était pas vraiment dictatorial, mais disons que c’était autoritaire », estime Jacques Piron, chef de file. « À l’époque, les conseils étaient expédiés en 10 ou 20 minutes. Ici on prend le temps de débattre, d’expliquer et c’est bien plus agréable. »

Léon Stassen, qui était membre de la majorité quand Freddy Lejeune n’était qu’échevin, ne manque pas de lui tirer son chapeau. « Je le connais depuis 50 ans. C’est quelqu’un de vrai qui ne pratique pas la langue de bois. Ceci dit, c’est bien dommage que la majorité continue de voter systématiquement contre nos propositions. »

Une des choses qui frappe lorsque l’on se rend au conseil communal à Aubel, c’est que le bourgmestre ne participe pas tant que ça au débat. « C’est un choix qu’ils ont fait d’avoir un président du conseil qui ne soit pas le bourgmestre en la personne de Frédéric Debouny », signale Jacques Piron. « La grande force de Freddy Lejeune, c’est qu’il est bien entouré. Benoît Dorthu et Francis Geron sont deux experts dans leurs domaines. Le bourgmestre a plus une attitude rassembleuse de bon-papa. Il est vraiment à l’écoute. Cette méthode rassembleuse est un peu à l’image du collège », souligne l’avocat, qui estime qu’il est bien plus agréable de siéger au conseil actuellement. Léon Stassen tient, de son côté, à demander au bourgmestre de s’imposer un rien plus. « On a vu lors d’un récent débat sur Vedia que le premier échevin (NDLR : Benoît Dorthu) répondait à sa place. Pour moi, c’est un manque total de respect. »

Commentaires

  • ''Jean-Claude Meurens, pas vraiment dictatorial, mais disons autoritaire '' : j'en suis fort étonné.
    ''Benoît Dorthu répondre à la place de Freddy Lejeune '' : Benoît est meilleur orateur et connait sans doute mieux les dossiers que Freddy.

  • Etablir un arrêt sur image après une année de gouvernance est une bonne idée . C'est un temps d'arrêt important car il reste 5 ans pour vivre la dynamique de la politique des 3 C:
    Cesser, Continuer, Créer. Après un an, quel est le verbe d'action qui domine dans les fonctionnements de la majorité et de la minorité: Cesser , si toutes les conditions sont remplies et favorables aux aubelois , pour la majorité , c'est de s'opposer à pas mal de propositions émises par la minorité. Continuer à informer la population. Créer dans tous les créneaux notamment le social, à côté de ce qui a déjà été créé.
    Retenons quelques phrases émises dans le texte des deux conseillers de la minorité.
    * Féliciter Freddy Lejeune pour sa capacité de dialoguer, le temps pour dialoguer ne compte pas pour lui. De plus, il est vrai et transparent. "Du temps de l'ancien bourgmestre, autoritaire( dictatorial étant trop fort) la durée des réunions du conseil communal s'étalait dans un temps très court: 10 à 20 minutes, un peu court pour ce genre de réunion.La préparation des réunions du conseil se faisait au sein du collège échevinal. Le jour de la réunion, c'était pour dire "oui" , non", je m'abstiens. C'est assez rapide. C'est du vécu. Les réunions du conseil communal ont une durée plus longue aujourd'hui car, avant les votes, les conseillers savent pourquoi ils(elles)votent car ils ont eu des explications avant et peuvent donner un sens à leur décision. Continuer les projets . Créer en tenant mieux compte de certains créneaux peu pris en considération comme toutes les facettes du social.
    Il faudrait clarifier au sein de la majorité les notions de "public" et de "privé". Se laver les mains c'est trop facile. Soulignons aussi la grande qualité de notre maïeur , celle de sa capacité de dialoguer, d'écouter. Notre maïeur est un homme du pouvoir partagé et non du pouvoir "autorité". Il n'est nullement dérangé si un échevin est avide de paroles, meilleur orateur d'après un citoyen aubelois. Que ce citoyen sache qu'il n'y a pas que la belle parole qui compte, c'est pour la forme. il y a un contenu exprimé qui devrait passer si le vocabulaire était plus à la portée des citoyens.
    Notre maïeur est un CONSTRUCTEUR DE PONTS, c'est nouveau. Nous n'étions pas habitués à pareille attitude. Pendant 25 ans , la majorité en place a construit des MURS qui , chez certains, sont encore présents. Espérons que la construction de l'un modifiera l'autre. l'autre.







    Faire un arrêt sur image après un an de gouvernance est une bonne idée car à partir des constats , il est possible d'utiliser la dynamique des "3 C": Cesser , Continuer, Créer. Après un an, quel est le verbe d'action qui domine dans la gouvernance exercée par la majorité. Nous prenons en considération les 3. Cesser de voter contre les projets proposés par la minorité sans raison , sauf peut-être que c'est par principe d'exercer le pouvoir autoritaire. Tiout ce qui vient de la mminorité

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel