Aubel s’enfonce encore

Dans un tout petit match de foot, Aubel s’est une nouvelle fois incliné à Melen. Cela fait donc 4 sur 27 points pour les hommes de René Ernst qui sont toujours derniers au classement.

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Aubel qui s’est une nouvelle fois incliné en déplacement à Melen. Dans une rencontre où le spectateur neutre s’est ennuyé pendant 90 minutes, un but de Crisigiovanni à l’heure de jeu a suffi à Melen pour empocher les trois points. Ces derniers permettent aux hommes de Pascal Colin de se retrouver à une étonnante deuxième place après neuf rencontres même si l’entraîneur ne veut pas jubiler. « Au vu des résultats, on est les grands gagnants du week-end. Malgré la deuxième position, l’objectif est toujours de se maintenir et de prendre les points le plus rapidement possible. On est dans le bon wagon. Cette victoire va nous permettre de passer une bonne semaine mais il ne faut pas oublier que tout peut aller très vite. »

Pour les Aubelois par contre, la dernière place va les accueillir une semaine de plus. Pourtant, ils avaient l’opportunité de la quitter suite à la défaite d’Amblève face à La Calamine (0-3) vendredi.

PAS D’OCCASION

Mais les hommes de René Ernst n’ont jamais inquiété le gardien adverse. C’est simple : Aubel n’a eu aucune occasion si ce n’est une frappe de Binot des 25 mètres en première période. C’est surtout ce manque de réaction et un nombre impressionnant de déchets qui ne pousse pas à l’optimisme. L’entraîneur ne pouvait que déplorer la prestation de ses gars après la rencontre. « On savait que ça allait être compliqué. Melen était bien organisé et on n’a pas fait preuve

de volonté offensivement. Tout le monde était statique et il n’y avait aucun appel pour le porteur du ballon. » Cette prestation contraste avec les dernières sorties où, malgré une défaite à Malmedy et un nul contre Ster après avoir mené 3-0, il y avait bien plus de positif. « Je n’ai pas retrouvé l’apport offensif qu’il y avait les semaines précédentes où on était moins bon défensivement. Ici, on a fait le contraire. On a bien tenu derrière mais on ne s’est créé aucune occasion. Un seul but suffit à nous battre. »

RENÉ ERNST PAS MENACÉ

Avec un 4/27, certains coachs auraient sauté depuis longtemps. Si Marc Duthoo, le président, nous a assuré qu’il maintenait sa confiance envers René Ernst, l’entraîneur sait que l’on attend mieux de lui. « Si le bilan est médiocre pour les joueurs, il l’est pour moi aussi. J’en suis conscient et je ne suis pas naïf. Je pense que l’on me fait encore confiance mais il faut que je me remette en question également. » 

ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 14 octobre 2019

Capture d’écran 2019-10-14 à 07.55.07.pngMELEN. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

AUBEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 0

Le but: 60e Crisigiovanni (1-0)

Melen: Piron, Storme, Petit, Lambrechts, Rulmont, Gonera (90e Lonneux), Mazouze, Bemelmans (56e Gaillard), Crisigiovanni, Manteca, Nicolay (69e Lokonga)

Aubel: Beckers, Charef, Spits, Willem (69e Delhalle), Smits, Kerff, Mutsinzi, Campo, Binot (60e Meyers), Boulton, Van Muylder (69e Van Melsen)

Cartes jaunes: Gonera, Manteca, Lokonga, Mazouze

Arbitre: M. Kizedioko

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel