Malmundaria s’est imposé contre Aubel après avoir été mené par deux fois. Un succès étriqué.

Parfois, bien jouer ne sert à rien. Face à Aubel, Malmundaria l’a parfaitement montré. Les Dragons n’ont pas proposé du grand football, c’est un euphémisme, mais ils ont malgré tout empoché les trois points... en revenant deux fois au score.

Les sentiments étaient diamétralement opposés chez Selatine Deniz, le coach de Malmundaria, et René Ernst, celui d’Aubel. D’un côté, un coach qui se demandait encore comment son équipe était parvenue à terminer la
rencontre avec les trois points en poche et, de l’autre, un entraineur qui comprenait difficilement que ses hommes n’aient pas réussi à tuer le match. «C’est inespéré comme victoire » reconnaissait Selatine Deniz. « Offensivement, on a eu beaucoup de mal. Mais bon, la victoire est là et elle est importante. »
AUBEL LANTERNE ROUGE
« Ça va devenir compliqué si on doit marquer à chaque fois trois goals pour espérer s’imposer », pestait René Ernst samedi soir alors que son équipe est désormais lanterne rouge après la victoire de Geer contre l’UCE Liège.
C’est que, dans ce duel de bas de classement, c’est principalement Aubel qui a animé le jeu, Malmundaria offrant un spectacle plutôt triste aux spectateurs. Entre les nombreux déchets techniques et les mauvais choix, les hommes du stade Jacques Lechat ne se sont créé qu’une seule véritable occasion, en fin de match. Mais ils ont réussi à claquer trois pions à Beckers, trois fois sur phase arrêtée et en terminant le match à 10 ! «J’étais vraiment déçu de notre première mi-temps. On était dépassé dans le milieu et il y avait trop d’écart entre notre défense et notre attaque. On était en retard dans les duels, on manquait de hargne », relate Deniz.
Si Nicolay avait, d’un coup franc magistral en pleine lucarne, répondu dans la minute au but d’ouverture de Van Muylder, le numéro 10 d’Aubel y allait d’un deuxième but à la demi-heure pour, pensait-on, lancer ses couleurs vers une victoire facile. Pourtant, après la pause, à la faveur de deux corners, Malmundaria marquera deux fois. Deux situations qui ont eu le don d’agacer Ernst. «On se fait avoir alors qu’on a des gars d’un mètre 90. On doit tuer le match avant. On avait les occasions pour faire 1-3 ou 1-4. Mais les mêmes erreurs se répètent », soufflait-il.

JULIEN DENOËL dans LA MEUSE VERVIERS du 7 octobre 2019

P1

MALMUNDARIA .............3
AUBEL .....................2
Les buts : 16e, Van Muylder (0-1), 17e, Nicolay (1-1), 33e, Van Muylder (1-2), 66e, Piette (2-2), 82e, Hungs (3-2)
Malmundaria : Monte, Pierry, Meyer, Hungs, Samray, Mathonet (60e, Duprez), Nicolay (84e, Courtois), Le Bo- hec, Piette, Duran (89e, Moll), Kivrak
Aubel : Beckers, Lahaye, Charef, Willem, Smits, Campo, Mutzinzi, Meyers (85e, Heydens), Binot (85e, Remy), Boulton, Van Muylder (77e, Van Melsen)
Cartes jaunes : Samray, Kivrak
Carte rouge : Le Bohec (deux jaunes)
Arbitre : M. Alfieri

P3C

HOUTAIN MILANELLO B - AUBEL B : 0-4
Les buts : 47e et 67e Pelsser (0-1 et 0-2), 70e Collings (0-3), 89e Van Hoof (0-4)

Houtain Milanello B : Bartholome, Le- vaux, Delsupexhe, Rodriguez (75e San- tos), Shimwa, Vergalito, Kalimira, Ju- prelle, Mussobekwa (46e Levaux), Ngonde (64e Breuer), Ngonde Bakala

Aubel B : Cloes, Pesser, Malta, Delhalle, Ernst, Dejalle, Remy, Van Hoof, Collings (72e Adam), Beckers (72e Querinjean), Pelsser

Arbitre : M. Kasmi

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel