Plus de peur que de mal pour Kevin Aerts

Alors qu’il était sorti après moins de 20 minutes de jeu face à Weywertz, Kevin Aerts avait fait peur à ses coéquipiers, à son staff et aux supporters d’Aubel. En effet, après un contact avec Ziane, il lui avait fallu de longues minutes pour pouvoir se relever et quitter la pelouse. Bonne nouvelle, sa blessure est moins grave que ce que l’on pouvait craindre.
En effet, le dernier rempart aubelois s’est rendu chez son médecin lundi et ne devrait pas être absent plus de trois semaines : « En fait, j’ai été touché à deux endroits. Tout d’abord, j’ai un hématome sur l’orteil, qui n’est pas trop grave. Par contre avec le choc, j’ai souffert d’une entorse du ligament de la cheville droite. Je devrais finalement être absent entre 10 et 21 jours ».
Une nouvelle qui est rassurante, car de nombreuses personnes autour du terrain ont pensé qu’Aerts serait absent bien plus longtemps que ça. Après le choc, le portier s’attendait lui aussi à ce que sa blessure soit plus grave : « J’ai cru que j’avais une fracture au niveau de l’orteil, car c’est la partie de mon pied qui m’a fait le plus mal directement. Au final, la blessure la plus sérieuse est celle que j’ai à la cheville. Le lendemain du match, elle a commencé à gonfler et à me faire mal. La bonne nouvelle, c’est que mon orteil a dégonflé et j’arrive à marcher dessus, mais ce n’est pas tout le cas de ma cheville, sur laquelle je ne sais même pas m’appuyer. J’essaye maintenant de faire doucement, je vais trois fois chez le kiné par semaine et j’espère être de retour le plus vite possible ».
Même s’il ne sera pas présent sur le terrain, Kevin compte bien assister aux entraînements et aux matchs de son équipe. Il a en tout cas totalement confiance en son remplaçant, Laurent Beckers, qui avait fait
une bonne entrée face à Weywertz : « Je vais aller les voir jeudi à l’entraînement. Je serai aussi évidemment présent aux matchs. J’ai tout à fait confiance en Laurent, qui est un excellent gardien ».
Même son de cloche du côté de René Ernst, qui sait lui aussi qu’il peut compter sur un très bon deuxième gardien : « Depuis le début, il est assidu aux entraînements et il est bien dans le groupe. Quand je l’ai aligné en Coupe de la Province, il a fait ses matchs et il est bien rentré face à Weywertz. En toute honnêteté, je n’ai aucune crainte à ce niveau-là »
Nicolas EVRARD dans LA MEUSE VERVIERS du 25 septembre 2019

 

Les commentaires sont fermés.