« Des erreurs effrayantes »

Alors que le score affichait déjà 0-2 après six minutes de jeu, Kelmis a ensuite contrôlé la rencontre et s’est tranquillement imposé 1-4. Du côté d’Aubel, on pourra une nouvelle fois avoir des regrets, car il y avait la place pour mieux faire. Malheureusement pour l’équipe de Rene Ernst, de trop nombreuses erreurs sont venues plomber les espoirs de bon résultat.

Après la rencontre, le coach des Aubelois avait du mal à comprendre les passages à vide de son équipe : « Je trouve que certaines de nos erreurs sont effrayantes. À ce niveau-ci, c’est interdit. On prend des risques inutiles, puis le pressing adverse arrive et on se fait avoir. Maintenant, le problème n’est pas que défensif. Lorsqu’on n’est que deux dans le rectangle en phase offensive, c’est compliqué de faire mal à l’adversaire » nous confie-t-il après le match.

Malheureusement pour Aubel, un début de rencontre totalement raté a conditionné la suite du match : « On a poussé et on a réussi à les mettre en difficulté, mais bon, quand après six minutes tout explose parce qu’on prend deux bêtes buts, c’est très compliqué. À la mi-temps, on se dit dans le vestiaire qu’il y a quelques choses à faire et sur la première action de la deuxième période, Kudura passe trois hommes, marque sans problème et tout explose à nouveau. » 

D'un article de NICOLAS EVRARD à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 16 septembre 2019.

P1

AUBEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

LA CALAMINE . . . . . . . . . . . . . . . 4

Buts: 3e Schyns (0-1), 6e Hamoir (0-2), 47e Kudura (0-3), 65e Schyns (0-4), 77e Campo (1-4).

Aubel: Aerts, Lahaye, Willem, Smits, Spits; Mutsinzi (75e Campo), Van Muylder (46e Binot), Boulton (76e Van Hoof), Kerff, Meyers; Van Melsen.

Calamine: Joiris, Yildiz (37e Chefneux), Digregorio, Seewald, Dabo; Hubert (64e Aksu), Hossay, Aritz, Hamoir (83e Ernens); Kudura, Schyns.

Cartons jaunes: Boulton, Meyer

Arbitre: M. Mouton

Commentaires

  • Il faudrait une grosse flamme pour faire fondre le plomb , dans le texte on parle de plomber les espoirs. Espérons que ce sera pour samedi prochain à Weywerts. La grosse vague est passée,il n'y a plus de raison pour justifier et trouver des excuses. Vous avez la semaine pour préparer ce match capital qu'il faut gagner.

    Revenons au match contre La Calamine. Plusieurs réflexions trouvent leur place.
    La première, c'est le jeu de La Calamine n'était pas au point puisqu'ils ont rétrogradé à l'étage inférieur mais cette nouvelle situation fait que ce même jeu est supérieur à celui de s bons nombres d'équipes de la P1.
    Ajoutons que ce qui était remarquable chez les Calaminois , c'était ce jeu à trois hommes, proches l'un de l'autre, c'était le triangle. Sur les trois, il y a le plus souvent un joueur libre sur les trois. Combien de fois avons-nous remarqué un joueur aubelois en possession du ballon chercher celui à qui il pouvait céder le ballon. Autre faiblesse pour Aubel: les joueurs calaminois se PRESENTENT
    très souvent, sont demandeurs du ballon à leur coéquipier. A Aubel, trop souvent, les joueurs attendent, comme les convoyeurs pour les pigeons, qu'un partenaire se présente pour avoir le ballon.
    Il y a de nombreuses années, nous avions comme entraîneur l'anglais Bob Forster qui nous rappelait à chaque entraînement "Quand vous jouez au foot , vous jouez quand vous avez le ballon MAIS VOUS JOUEZ AUSSI QUAND VOUS N'AVEZ PAS LE BALLON. 60ans après c'est encore présent dans ma mémoire. Enfin, dernière réflexion, pendant la mi-temps lors du match de samedi soir, j'ai observé 4 joueurs aubelois qui s'entraînaient. J'ai observé que lorsque la passe du ballon d'un joueur à un autre frôlait l'herbe, la course de ce ballon était fortement ralentie. C'est que l' herbe était un peu trop haute. A quel moment faut-il tondre la pelouse avant le match du dimanche? Qui a la réponse?Le privé, le public? Bonne chance pour samedi . L'espoir ne doit pas subir l'effet du plomb.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel