Kilian Van Muylder préférait les terrains flamands

Toute nouvelle saison engendre la découverte de nouvelles têtes à gauche ou à droite. Celle de Kilian Van Muylder nous est effectivement inconnue, mais le nouvel Aubelois a déjà connu quelques clubs à, à peine, 19 ans.

« C’est vrai, j’habite Verviers actuellement, mais j’ai fait ma jeunesse à Herstal et je m’étais inscrit vers 6 ou 7 ans au RFC Liège. Après cela, j’ai filé à Visé, puis à Eupen et enfin à Tongres où j’y étais encore il y a 3 ans ». Mais, chemin faisant, le n° 10 de René Ernst, est arrivé en ligne droite de… Spouwen. Avec un « nom flamand », il était normal que le gaillard fasse ses classes aussi de l’autre côté de la frontière linguistique. « Certes, j’ai une touche flamande, en effet du côté de ma maman. J’ai joué pour 2 clubs flamands, c’est bien exact. Et on peut aussi y ajouter Wellen pour qui j’évolue aujourd’hui en division 2 pour le football en salle. Du temps de mon épisode tongrois, j’avais été repéré par Spouwen (D2 amateurs) pour qui j’ai surtout joué en équipe espoirs. J’avais, toutefois, été repris avec un peu de temps de jeu en équipe A ».

Et finalement, cet étudiant universitaire (kiné) a finalement débarqué au pays d’Aubel. « Oui, il y avait une connaissance de mon père qui connaissait un peu Mike Mager. Il m’a proposé d’aller faire un test à l’entraînement. Ce qui s’est passé et celui-ci s’est révélé concluant et donc je me suis engagé pour cette saison avec les vert et blanc ».

Kilian espère que le club herbager constituera une véritable bande de lancement pour lui. « Oui, c’est mon but en arrivant ici. Je vais d’abord découvrir le football adulte. C’était très important pour moi et je vais tenter de me faire une place sur l’échiquier de René Ernst. J’aspire évidemment à évoluer. Je suis un joueur assez technique ».

Van Muylder fait donc partie de ces jeunes aux dents longues. Il s’installe tout doucement dans l’équipe aubeloise, mais n’arrive pas non plus en terrain totalement inconnu. « En effet, j’ai pu côtoyer François Smits du temps où nous étions ensemble à l’AS Eupen alors que Maxim Lahaye a suivi, avec moi, les cours à Sainte Véronique à Liège. Bien sûr, je vais découvrir la P1 qui est pour moi un bon niveau, même si la qualité des terrains n’a rien à voir avec ce que j’ai connu en Flandres. Ici, c’est parfois compliqué de tenir un ballon, il faut s’adapter, mais cela me cause un souci dans mon jeu. Mais, cela va aller ».

Kilian monte tout doucement en puissance dans la phalange herbagère. Après avoir été sur le banc contre Fize, il était titulaire à Wanze Bas-Oha et, espère en être tout autant ce week-end pour la venue de Geer.

PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 31 août 2019.

Les commentaires sont fermés.