Verviers sur son 31 pour Australia

La thématique 2019 des Journées du Patrimoine étant « Le Patrimoine sur son 31 », la ville de Verviers a décidé de se concentrer sur les 30 ans du film Australia. Un film important dans l’histoire du cinéma et dans l’histoire verviétoise, puisque faisant écho au déclin de l’industrie de la laine. Une foule d’activités sera proposée du 6 septembre au 11 octobre principalement à Verviers, mais avec des incursions à Spa et Stavelot. Suite à l’appel de l’Agence Wallonne du Patrimoine sur la thématique « Le patrimoine sur son 31 », la maison du tourisme de Verviers s’est demandé sur quoi partir. Et s’est rendu compte que le film « Australia » de Jean-Jacques Andrien avait été tourné il y a 30 ans. Plusieurs opérateurs publics et privés  se sont réunis pour offrir un riche programme d’activités autour du tournage de ce film célèbre à Verviers.

LE FILM SERA PROJETÉ…

À STAVELOT La projection du film Australia, prévue le 5 octobre prochain, est déjà complète. Une projection qui aura lieu au cinéma « Le Versailles » à Stavelot. Pourquoi Stavelot et pas Verviers ? Tout simplement parce qu’aucune salle verviétoise n’est encore équipée d’un projecteur de type 35 mm. Ni le cinéma Pathé, ni l’espace Duesberg, ni la salle de SFX1. Et c’était trop difficile au niveau logistique et financier d’en faire venir. « Alors que le cinéma de Stavelot possède un projecteur en parfait état. En plus la salle, a gardé un cachet des années 50 », précise Caroline Büsch, de la maison du tourisme.

La première manifestation aura lieu le vendredi 6 septembre prochain. L’harmonie d’Aubel proposera un concert de musique des années 50-60 sous le kiosque de l’harmonie.

Parmi les manifestations importantes, pointons aussi la reconstitution des années 50 aux alentours du Grand-Théâtre de Verviers, avec véhicules d’époque, figurants costumés… La visite de deux lieux de tournage du film, à savoir l’aérodrome du Laboru et le Tonnelet à Spa : plusieurs scènes ont été tournées avec les acteurs Jérémy Irons, Fanny Ardant ou Agnès Soral. Et même une conférence consacrée au déni de réalité, les industriels lainiers n’ayant pas vu – ou plutôt voulu voir – le déclin de leur industrie arriver. 

D'un article de B.B. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 août 2019.

Les commentaires sont fermés.