Charles Weerts a vécu une expérience formidable.

On ne peut pourtant pas dire que le jeune homme (18 ans depuis le mois de mars) possède un solide bagage en endurance.

Capture d’écran 2019-07-29 à 14.23.43.png

Capture d’écran 2019-07-29 à 14.25.12.pngIl s’agissait de ma première course de 24 Heures », racontait-il. « Avant le départ, je m’étais fixé deux objectifs : participer à la Super Pole et terminer parmi les dix premiers. Bon, je n’ai pas atteint ces deux buts. On a échoué en qualification pour quelques millièmes et on finit au 12 e rang mais je ne vais pas bouder mon plaisir pour autant. C’était une expérience formidable et j’ai le sentiment d’avoir beaucoup appris. Les conditions étaient si délicates, notamment quand il fallait rouler avec des pneus slicks (lisses pour piste sèche, ndlr) alors que le bitume était toujours humide. Sans cesse, il fallait adapter son style de conduite, revoir ses trajectoires. Je suis passé une ou deux fois près de la correctionnelle mais, dans l’ensemble, je n’ai pas commis d’erreur. La remarque vaut aussi pour mes équipiers. »

D'un article de DOMINIQUE DRICOT dans LA MEUSE VERVIERS du 29 juillet 2019.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel