Conseil communal du 13 juin 2019 : En juin, l’entente cordiale sent le sapin !d

Un compte-rendu dans lequel on apprend que Francis Geron ne compte pas acheter de képi, que Jean-Claude Meurens empoche tous les mandats rémunérés, qu’il n’est jamais trop tard pour faire une suspension de séance, que la majorité joue avec un coussinteur et que ce qui est imposé a le droit d’exister…

Patricia Kindermans pour Aubel Citoyen résume le conseil communal du 17 juin 2019: 17 Juin 2019_Conseil Communal_PV AUBEL CITOYEN.pdf

Commentaires

  • A lire ce compte-rendu, je constate plusieurs choses : 1) Les Conseils ressemblent parfois à une ambiance de bac à sable 2) Madame Kindermans, à vouloir faire trop d'humour dans vos rapports, vous vous éloignez parfois de l' essentiel. 3) Le cumul des mandats n'est pas nouveau et, tant que la législation ne changera pas, tous ceux qui peuvent en profiter le feront. 4) Apparemment, quand il s' agit de comptes financiers, tout n'est pas toujours clair. 5) Bizarre qu'on ne parle jamais de la pétition contre l' extension de la Siroperie Nyssen. 6) L'Opposition semble être plus active, il serait temps, mais il y a encore du pain sur la planche. 7) Comme dans tous les Pouvoirs Publics, il y a de l' argent à Aubel. De là à le gaspiller...

  • CE QU’UN CITOYEN AUBELOIS RETIENT APRES LA LECTURE D’UN PREMIER RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL DU 17 JUIN PARU DANS UN QUOTIDIEN REGIONAL ET D’UN SECOND EMIS PAR « AUBEL CITOYEN » sur le bloc « AUBEL ».

    QUE RETENIR DU PREMIER RAPPORT EN TANT QUE CITOYEN AUBELOIS ?
    Rapport qui relate avec objectivité le contenu débattu en séance du Conseil Communal du 17 juin, en rapport avec un ordre du jour très chargé. En fin de lecture, le citoyen aubelois a suffisamment d’éléments pour se rendre compte de la gestion communale et c’est l’essentiel. Nous ne savons pas toujours »QUI FAIT QUOI « ?« QUI DIT QUOI » ? QUI QUESTIONNE QUI ? QUI REPOND A QUI ? Ce n’est pas obligatoire mais on aime savoir.

    QUE RETENIR DU DEUXIEME RAPPORT DE LA SEANCE DU CONSEIL COMMUNAL DU 17 JUIN, RAPPORT ELABORE PAR « AUBEL CITOYEN » ?
    Il est évident que ce 2° rapport est rédigé à partir d’un autre point de vue puisqu’il s’agit de l’opposition. L’esprit est différent. C’est logique.
    • Nous découvrons des noms d’intervenants en séance. Nous savons qui dit quoi ? et à qui ? ainsi que les « aller et retour « assez nombreux entre les deux parties en présence.
    • Le rapport est organisé selon l’ordre chronologique des points à débattre.
    • Contenus et commentaires apparaissent pour chaque point et entraînent, chez le lecteur, diverses réactions qui vont de l’approbation au ridicule de la part de certains conseillers. Ce qui est dommage c’est que le doute apparaît en cours de discussion. Le doute n’a pas sa place. Il faudrait le remplacer par la transparence. L’humilité n’est pas de ce monde du moins en politique et notamment en politique communale. Et alors n’abordons pas le respect de l’autre et de sa parole.
    • MERCI, MONSIEUR LE BOURGMESTRE LEJEUNE.
    Pourquoi ?
    Comme il est agréable de vous lire ! Vous utilisez un langage clair, simple, pacifique, une étoile en plus pour vous monsieur le Bourgmestre car vous traitez le sujet, tout le sujet, RIEN QUE LE SUJET.
    • MERCI MADAME L’ECHEVINE DE L’ENSEIGNEMENT et PRESIDENTE DU CPAS.
    Pourquoi ?
    Tout comme monsieur le bourgmestre, vos écrits sont agréables à lire. Vous répondez aux questions posées avec précision, sans détours, avec simplicité , à la portée de tout citoyen, sans intention ciblée. Vous dites ce qu’il faut et rien de plus.
    • A MADAME L’ECHEVINE DE LA CULTURE.
    Merci en partie, jusqu’à un certain moment dans votre intervention. Dans une première partie,vous apportez des réponses qui clarifient, qui informent, c’est bien là votre rôle. Pourquoi ajouter ce commentaire : » Vous regrettez l’absence de l’opposition à votre réunion « alors qu’un membre d’Aubel Citoyen était présent. Il s’agissait de Denis Baltus , candidat de la liste »Aubel Citoyen » aux élections communales du 14 octobre 2018. Ce commentaire était inutile, n’avait pas sa place, rien à voir avec le sujet abordé.
    Jeune échevine et c’est très bien, attention, vous devez apprendre votre métier. On ne naît pas échevine. On apprend à l’être, à bien remplir une fonction aussi noble. Pareil commentaire vous éloigne de l’esprit avec lequel cette fonction devrait être assumée. On ne dit pas n’importe quoi, à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pareille attitude ne sème pas la collaboration. La liberté d’expression existe. Faites DU POLITIQUE .
    HISTOIRE DE MEMOIRE.

    Excusez-moi monsieur le bourgmestre de ne pas avoir pris de vos nouvelles concernant votre mémoire. J’aurais aimé que votre collègue précise de quelle mémoire il s’agissait. Il y a trois sortes de mémoire : la visuelle, l’auditive et la kinesthésique. C’est dommage qu’il n’ait pas précisé de manière à nous rassurer.
    QUE DE COMMISSIONS !
    Sans doute sont-elles obligatoires et/ou nécessaires. Nous connaissons des noms de conseillers, d’échevins qui en font partie. Merci pour l’information.
    Il me semble que tout citoyen aubelois, en théorie, devrait avoir le devoir, selon ses possibilités et les moyens de communication que l’on met à sa disposition, de s’intéresser aux différentes commissions . S’il ne le fait pas, avoir au moins le droit à l’information sur l’apport positif de ces commissions par l’intermédiaire des différents membres qui en font partie. Cette information pourrait s’effectuer lors d’une réunion du Conseil Communal une ou deux fois par année, les prévoir au calendrier : une première en juin et une deuxième en décembre, à titre d’exempleJe reprends volontairement deux passages du 2° rapport à savoir celui d’Aubel Citoyen.
    Passage 1 : Jacques Piron résume : « Pour répondre à Jean-Claude Meurens qui veut savoir pourquoi on s’abstient, je dirais que nous ne manifestons aucune opposition par rapport au projet lui-même mais que nous avons subi une petite vexation avec le marché concernant « Les Echos » , pour lequel nous n’avons pas été consultés et donc, oui, nous avons été vexés et donc, on va s’abstenir et j’ajoute : depuis quand faut-il justifier ses choix ? Passage 2 : Jacques Piron se fâche tout rouge, il hausse le ton , priant l’ancien bourgmestre d’arrêter ses invectives( = injures)de se taire tant quand on ne lui donne pas la parole(n’est-ce pas le président qui accorde la parole ????) et de cesser ses plaisanteries oiseuses !
    Pourquoi jacques Piron s’est-il fâché tout rouge ?
    C’est Jean-Claude Meurens qui est choisi par la majorité comme administrateur de FINIMMO. Jacques Piron demande : »Vous touchez combien pour çà » ? 150 euros par réunion lui est-il répondu. « C’est bien payé rétorque Jacques Piron ». Et toi, tu es payé par NOSBAUM répond l’ancien bourgmestre ! Jacques Piron n’a qu’un seul mandat rémunéré( 40 euros par réunion pour un mandat qui se termine le 30 juin 2019 alors que Jean-Claude Meurens les a tous !

    RIONS UN PEU !

    Thierry Mertens change subitement de casquette puisque le président l’appelle Thierry LEJEUNE ! Il faisait chaud ce soir là !

    Un autre fait un peu moins rigolo qui n’a rien à voir directement avec le conseil communal du 17 juin.
    Vous connaissez tous, c’est peut-être exagéré d’employer le terme « tous », l’émission politique « A VOTRE AVIS » du mercredi soir sur les antennes de la RTBF animée par SACHA DAOUT. Je relate un fait qui a marqué, à un moment donné, cette émission du mercredi 26 juin.
    Il s’agit du moment où monsieur Jeholet a pris la parole pour dire à très haute voix que son parti ne s’engagerait jamais dans une coalition où tout serait ficelé d’avance , où les éléments du programme MR ne trouveraient pas leur place !
    Transférez à Aubel !!!!!!!!!!
    P.Bour

    02/07/2019.

  • pour confirmer le contenu de l'intervention de monsieur le ministre Jeholet, j'ai découvert l'expression d'un autre ministre MR qui confirme le dire de monsieur Jeholet dans le journal LLB du mercredi 3 juillet , à la page 7 sous le titre:

    Le MR " ne viendra pas manger les os en fin de repas"

    Voici ce que est dit par monsieur Jean-Luc Crucke, également ministre MR:

    " Quand on est invité à la fin d'un repas, ce qu'il reste, ce sont les os. Nous ne viendrons pas manger les os. Il faudra remettre le couvert . J'espère que ça ne provoquera pas d'indigestion chez certains". La position du MR est claire à ce jour.
    Image bien adaptée à la situation qui se vit au moment des négociations. C'est une image à retenir, elle pourrait servir dans d'autres circonstances. Aubel Citoyen pourrait en prendre note.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel