Le sirop artisanal mieux avancé et candidat AOP

Une première étape a été franchie quand les producteurs artisanaux sont enfin arrivés à accorder leurs violons pour une dénomination les englobant tous, tout en évoquant un certain terroir. Trois étaient du Pays de Herve (Nyssen à Aubel, Charlier à Henri-Chapelle et Thomsin à ThimisterClermont), mais un était localisé à Horion-Hozémont (Grâce-Hollogne). D’où un gros souci si on avait voulu faire référence au terroir bocager hervien. Mais on y est finalement arrivé avec ce « sirop ancien système liégeois ».

Le cahier des charges a par ailleurs été bouclé. Et du point de vue historique, il a été plus aisé de replacer le produit dans un contexte paysager et historique.

Entre-temps, la siroperie Thomsin s’est retirée du groupe.

Et maintenant ? « Il faut des preuves qu’on fait le nécessaire du point de vue commercial et que le produit se développe sous ce nom », explique l’Aubelois Joseph Nyssen, qui coordonne la manœuvre du côté des artisans siropiers. « Au départ, je ne m’imaginais pas que ce serait aussi compliqué et problématique. » Il est vrai que l’on a commencé à plancher sur une AOP pour le sirop artisanal voici plus de 10 ans, avant que la Région wallonne participe au projet à partir de 2011. « Mais tout a été fait dans le bon sens », souligne Joseph Nyssen.

On n’a donc pas encore décroché le titre convoité, alors que fin 2016, le ministre Collin reportait ses espoirs de consécration du sirop artisanal pour fin 2018. Reste que son porte-parole estime le dossier de ce produit bien plus avancé que d’autres.

On notera qu’un deuxième dossier sirop est en lice, pour une Indication géographique protégée (comme pour la tarte au riz de Verviers), cette fois. Il vise le « sirop de Liège » tel que produit à Aubel par Meurens, en y englobant des dattes, conformément à une marque déposée en 1947. Cette reconnaissance, un peu moins prestigieuse que l’AOP car moins liée à un terroir très spécifique, pourrait empêcher une usurpation d’identité par un industriel étranger, néerlandais par exemple.

(La MEUSE VERVIERS du 16 avril 2019).

Les commentaires sont fermés.