PESSER, L’EX-CONSEILLER QUI N’ARRIVE PAS À DÉCROCHER

Capture d’écran 2019-04-13 à 11.10.13.pngFait exceptionnel lundi dernier au conseil communal d’Aubel, il y a eu de l’animation. Elle est venue de la (grande) assemblée des spectateurs et par l’entremise d’un ancien conseiller communal – il a démissionné en janvier dernier – qui a manifestement du mal à accepter de ne plus être au-devant de la scène. Pierre Pesser, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a réagi avec véhémence à la discussion relative à la Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (CCATM), dont il était d’ailleurs le président. Même s’il était directement attaqué, il aurait dû savoir, après 42 années de conseil communal, que le public ne peut pas intervenir lors des séances du conseil communal.

Le président du conseil a dû menacer de le sortir de la salle pour qu’il se calme. Comme dit le proverbe, on ne peut pas être et avoir été…

Dans "Ça va se savoir" de LA MEUSE VERVIERS du 13 avril 2019.

Commentaires

  • Cette histoire prouve une fois de plus que l' opposition n' est pas à la hauteur. Le brave homme a dû se défendre tout seul et a pris la parole alors qu'il était dans le public. ce qu'il n'aurait pas dû faire, mais soit. Si les membres de l'opposition dans le Conseil avait défendu Pierre convenablement, tout ceci ne serait pas arrivé. Je constate souvent que l' opposition actuelle à Aubel manque de mordant. Pourtant dans le monde politique, il en faut.

  • Cette histoire prouve une fois de plus que l' opposition n' est pas à la hauteur. Le brave homme a dû se défendre tout seul et a pris la parole alors qu'il était dans le public. ce qu'il n'aurait pas dû faire, mais soit. Si les membres de l'opposition dans le Conseil avait défendu Pierre convenablement, tout ceci ne serait pas arrivé. Je constate souvent que l' opposition actuelle à Aubel manque de mordant. Pourtant dans le monde politique, il en faut.

  • Bonjour Jean-François,
    Je me fais un plaisir de répondre à ton avant-dernier commentaire paru sur le blog Aubel à propos de l’intervention de Pierre et de la critique que tu émets concernant les conseillers de la minorité.
    Je comprends ta réaction, notamment par le lien familial qui te lie à Pierre.
    Jean-François, tu es un citoyen aubelois d’un âge certain. Tu devrais savoir que, depuis plus de 50 ans, la minorité en place lors des différentes législatures n’a pas eu souvent l’occasion d’être à la hauteur pour reprendre ton expression, et tu l’actualises. Comment veux-tu que la minorité soit à la hauteur puisqu’elle n’a pas eu et n’a pas l’occasion de poser son pied sur le premier échelon, l’échelle dans sa totalité appartient le plus souvent à la majorité, porteuse du colis bien emballé dont le contenu, dans le cas présent, contient les noms des 16 candidats à la CCATM, justifiant pourquoi 3 candidats n’ont pas été retenus. De la part de la majorité, c’est une démarche participative à l’intérieur de son groupe. Il faut savoir qu’il y a d’autres sens attribués au concept « participation » Pour la minorité, la porte est le plus souvent fermée voire cadenassée. Il faut avoir la volonté de rechercher d’autres sens mais…

Les commentaires sont fermés.