Renouveau pour l’abbaye de Val-Dieu

Récemment élu patrimoine secret préféré des Wallons, l’abbaye de Val-Dieu se renouvelle. De nombreux projets aboutissent actuellement.

Val-Dieu.gifTout d’abord, l’abbaye change son identité visuelle. Les trois entités, fromagerie, brasserie et abbaye, jusqu’ici séparées, s’afficheront ensemble dorénavant. Un nouveau logo les représentera à présent. Celui-ci est composé de deux anneaux avec au centre le clocher de l’abbaye. « Les anneaux sont le symbole de l’abbaye depuis toujours », indique un responsable. « À l’origine, elle était située entre le duché de Limbourg et le comté de Dalhem entre lesquelles il y avait parfois des guerres. L’abbaye a toujours joué un rôle pacificateur. Les anneaux représentent cette paix. On les retrouve un peu partout dans l’abbaye. » Le clocher est lui l’élément le plus visible du bâtiment. Il est donc assez logique qu’il figure au centre. Le dessus du logo représente les nombreux vitraux de l’abbaye.

La toiture du noviciat et ses 14 verrières du noviciat seront bientôt remplacées. Celles-ci donnent une lumière naturelle là ou les jeunes moines avaient leur scellé. « Il s’agit d’un gros travail et nous y réfléchissons depuis plus d’un an et il est sur le point d’aboutir », avance Émeline Gilliquet, la porte-parole.

Autre nouveauté, un observatoire a été construit par Natagora afin d’observer au mieux la vie sauvage. Celui-ci surplombe l’étang. L’observatoire est accompagné de panneaux aidant les badauds à identifier les différents oiseaux. Les amateurs de peinture pourront également passer à l’abbaye pour admirer les œuvres de Dany Salme et son exposition « Nous sommes vaches ». Comme son nom l’indique, les tableaux représenteront des bovins du pays de Herve. « Le style du peintre est hyperréaliste », nous précise-t-on. Les bénéfices seront reversés à une ASBL qui initie des projets au Mali. Elle a déjà créé une école technique sur place. Il y aura également des concerts qui permettront aux mélomanes eux aussi de s’intéresser à l’abbaye. -

A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 30 mars 2019.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel