Aubel dans le Top 10

Obligatoires depuis 2010, le nombre de certificats résidentiels augmente chaque année. En 9 ans, la Région wallonne en a enregistré 497.236. « Les deux dernières années ont à elles seules fait augmenter la base de données de près de 30 % (+ 106.911 certificats) », annonce Valérie De Bue. « Nous sommes encore loin d’un certificat par logement puisque le parc wallon en compte 1.615.774. Les logements ne sont en effet certifiés que lors de la mise en vente ou en location. Nous avançons donc mais ces premières données nous permettent d’établir des ordres de grandeur tout à fait crédibles pour la Wallonie. » Entre 2016 et 2018, c’est le label C qui a le plus progressé (+31,4 %), suivi par les labels D (+30,7 %) et E (+29,7 %).

Capture d’écran 2019-03-20 à 08.05.11.png

Capture d’écran 2019-03-20 à 08.05.30.png

Aubel affiche donc 3,6 % de ses logements en A, A+ et A++, mais aussi 30% de ses logements en label G.

D'un article de DIDIER SWYSEN (AVEC B.J.) dans LA MEUSE VERVIERS du 20 mars 2019 et sur sur www.sudinfo.be .

Commentaires

  • Bonjour Jean-Louis,

    Merci de nous transmettre ces informations concernant les logements y compris à Aubel.

    Je suppose que je ne suis pas seul devant l'incompréhension des tableaux.

    Pour moi, à quelles conditions attribue-t-on la cote A, A+, n A++, G ces cotes auraient-e

    lles la même signification que pour les appareils électriques: A, A+.....?

    Jean-Louis, pourrais-tu m'aider, nous aider à comprendre les différentes cotes, selon quels critères sont-elles attribuées?

  • Depuis 2010, les bâtiments mis en location ou en vente doivent disposer d’une certification PEB. La Province de Liège est à la traîne.

    Deux tiers des logements wallons affichent une certification PEB «E», «F» ou «G», soit les trois plus mauvais scores de performance énergétique des bâtiments. La majorité des logements au sud du pays sont donc particulièrement énergivores.

    Pour rappel, la certification de la performance énergétique des bâtiments (PEB) consiste à évaluer de manière globale et selon une méthode de calcul définie, la performance énergétique d'un bâtiment. Depuis 2010, la certification PEB est obligatoire lors d’une mise en vente ou en location d’un bâtiment. Le parc wallon compte un million 615.774 logements dont 497.236 disposent d’une certification PEB, soit moins d’un tiers. Alors que l’objectif européen est de tendre vers le label «A» en moyenne, d’ici 2050.
    (D'un article de MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 26 mars 2019)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel