En route vers plus de démocratie !

C’est un Conseil communal extraordinaire (dans le sens émotionnel du terme) qui s’est déroulé ce mardi 8 janvier ! Peu de public, une tablée d’élus tous - ou presque - plus motivés les uns que les autres à faire entendre leur voix, une ambiance curieuse, à la fois bon enfant et réservée… Il est 20 heures, le silence se fait, ça y est : on commence ! Le sort en est jeté, la manière dont se déroulera ce Conseil sera peut-être à l’image de ceux des six années à venir...

Dès l’ouverture de la séance, l’un de nos conseillers (Léon Stassen) ouvre le débat et remplit avec volupté son rôle de mouche du coche (n’est-ce pas là le rôle de l’opposition ?) : « Et pourquoi ne signerait-on pas désormais le procès-verbal de chaque séance au début de la suivante ? Et pourquoi n’a-t-on pas parlé de la rémunération du Président de conseil lors de cette réunion alors qu’elle figure dans le texte du P-V ?... »

Des « et pourquoi… » et des « et pourquoi pas… » on en a entendu de très nombreux de la part des membres de notre groupe : Pierre Pesser, Jacques Piron, Léon Stassen… jouant leur rôle à la perfection. Bzzzz ! Bzzzz ! La mouche agace un peu mais, visiblement, quelqu’un nous a changé la majorité depuis le 14 octobre : « D’accord, oui, on vote pour, ça me semble justifié… » ont été les réponses à toutes nos interpellations et, cerise sur le gâteau, nous avons même été gratifiés de communications que nous n’avions même pas demandées !

Yesss ! La fée démocratie (car c’était elle) a décidé de se pencher sur notre berceau aubelois. L’opposition est enfin entendue ou plutôt elle est enfin ECOUTEE. Notre mission n’est donc pas vaine, le Conseil communal du 8 janvier l’aura prouvé jusqu’à sa clôture. Si vous souhaitez en savoir plus, lisez notre compte-rendu de cette réunion sur notre page facebook, vous aurez, en prime, un petit mot d’explication de Pierre Pesser qui, en fin de Conseil, a annoncé sa démission en tant que conseiller (mais pas en tant que militant) et continuera son combat au sein du MAC (Mouvement Aubel Citoyen).  

Texte fourni par AUBEL CITOYEN.

Texte intégral

Commentaires

  • Surprise! Surprise! C'est une première. Il y a eu un "Avant" demandé par un conseiller de l'époque. Quelle était cette demande? Disposer d'un espace dans le bulletin communal qui serait réservé à la minorité. Cette demande n'a pas trouvé place.
    Que se passe-t-il aujourd'hui.? Il ne s'agit plus du bulletin communal mais du bloc Aubel. C'est plus neutre . Une autre raison peut-être c'est qu'à l'époque les membres de l'opposition n'ont plus insisté et n'ont pas trouvé le scripteur de service. Aujourd'hui, d'autres moyen,s de communication sont en place.Il faut savoir les utiliser. Aubel Citoyen , ,avec des moyens modestes , ose écrire et informer concrètement quelles sont les interventions des membres élus et les résultats de leurs interventions lors des réunions mensuelles du Conseil Communal notamment lorsqu'ils sont écoutés. Merci pour ce compte rendu et nous espérons qu'il en sera ainsi après chaque réunion du Conseil , toujours dans un esprit constructif. Merci.

  • L'opposition aubeloise prend un peu de l'importance et obtient du respect. C'est très bien. Mais, quelle que soit la majorité au pouvoir, Aubel a toujours été un village dynamique et où il fait bon vivre. Ce que les gens, dans n'importe quelle commune, attendent, c'est que l'opposition parle aussi des ''sujets qui fâchent''...

Les commentaires sont fermés.