Michaël Mager directeur sportif, René Ernst T1

Aubel change d’entraîneur ! L’équipe A sera désormais dirigée par René Ernst, qui était le T2 de Michaël Mager depuis le début de la saison. De son côté, Michaël Mager reste très impliqué dans le club aubelois, puisqu’il en devient le directeur sportif.

« Dans le souci d’améliorer notre cellule sportive, on a voulu ouvrir un poste de directeur sportif. Dès que cette nouvelle a été connue, Michaël Mager a postulé. Cela nous a surpris, on ne s’y attendait pas, mais il souhaitait évoluer dans un autre rôle. Il avait envie de se diriger plus vers la stratégie et la vision à long terme et on a décidé de lui confier cette fonction de directeur sportif. Il aura la responsabilité du recrutement en évaluant les besoins et en respectant le budget alloué et sera mandaté pour évaluer le noyau et mener à bien les reconductions des joueurs, également pour la P3. Le tout, en devant rendre des comptes au comité. Il aura également un rôle de consultant au niveau des U19 et des U21. C’est un poste qui nous manquait et on compte beaucoup sur son carnet d’adresses. Il souhaitait entrer en fonction directement », indique Marc Duthoo, le président aubelois, qui a annoncé la nouvelle aux joueurs ce jeudi soir.

Le poste de T1 de l’équipe fanion laissé vacant par Michaël Mager est repris avec effet immédiat par son adjoint René Ernst, qui avait déjà terminé la saison passée dans le rôle d’entraîneur principal, suite au départ de Michel Remacle. « René reprend ce poste jusqu’en fin de saison et avec la priorité pour la saison prochaine », reprend notre interlocuteur.

« L’OBJECTIF RESTE LE TOP 5 »

A59AD7E2-12E0-44FD-A5A2-DFE30A14B933.jpegC’est donc René Ernst qui sera aux commandes pour la venue d’Amblève ce dimanche, si toutefois la météo le permet. Alors qu’on entame déjà la dernière ligne droite, l’objectif reste identique à celui qui avait été fixé en début de saison. « Notre objectif reste le top 5. On a le noyau et la qualité pour y arriver et il suffit d’un 7 sur 9 pour être à nouveau dans la course. On n’est pas très loin du top 3 », signale encore Marc Duthoo. Pour René Ernst, c’est donc un nouveau virage, alors qu’il ne souhaitait pas renouer avec la fonction d’entraîneur principal lors de son arrivée à Aubel en début de saison 2017-2018. Il avait d’ailleurs renoncé à son poste de T1 à Hombourg juste avant, mais de l’eau a coulé sous les ponts et chaque fois qu’il a dû assurer l’intérim depuis son arrivée à Aubel, cela a été couronné de succès, avec le maintien en P1 en point d’orgue la saison passée. « Il a le respect des joueurs et c’est la personne idéale pour remplacer Michaël. Il terminera la saison sans adjoint et c’est notre coach idéal pour la saison prochaine ; c’est lui notre priorité », conclut Marc Duthoo, reconnaissant aussi que les derniers résultats en date « ne sont pas ce qu’on espérait ». René Ernst présente en tout cas l’immense avantage de connaître parfaitement le groupe qu’il reprend en mains.

Un article d’OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 18 janvier 2019.

Commentaires

  • ''L' exagération'' continue ! Après un coach mental, voici un Directeur sportif ! A quand l' enrôlement d'un Directeur technique ? Je sais bien que tout ça est fait dans le souci de bien faire, mais on n'est pas au Barça ou à Manchester City ! C'est la P1, pas un sport professionnel. Ca reste le loisir du week-end. Le sport amateur perd de plus en plus son âme...

  • Cher Jean-François,

    Il me semble que tu as de la continuité, que tu gardes le même fil dans tes deux derniers commentaires. Je respecte ta liberté d'expression. Ferais-tu partie du club des "conservateurs"? Cher Jean-François, tu le sais bien, notre société évolue très vite, trop vite . Ce n'est une raison pour regarder le progrès dans tous les domaines y compris le sport. Je te comprends, il y a le revers de la médaille, ne mettons pas tout dans le même sac.. Si tu regardes l'étiquette, je peux réagir comme toi mais ce qui est important ce n'est pas l'étiquette( directeur technique , spécialiste du mental) c'est ce qu'il y a derrière l'étiquette. Les membres du comité ne regardent pas le passé mais , pour eux, c'est aujourd'hui et demain qui importent. Regarder et agir= oui. regarder sans agir =non.
    Bon WE et bonne semaine Jean-François.

Les commentaires sont fermés.