Les Aubelois toujours plus déforcés

Maladies, obligations scolaires ou professionnelles, blessures, le groupe aubelois n’est pas épargné par les différents motifs d’absence. « C’est vrai qu’il manquait pas mal de gars hier, dont… moi », témoigne Michaël Mager. « Je n’étais vraiment pas bien, et je n’étais pas le seul. » En effet, Beckers, le deuxième gardien, était lui aussi souffrant. Van Hoof était également absent pour raisons professionnelles, tandis que les examens contraignent Binot et Smits à passer quelques séances. Pour dimanche, plusieurs joueurs sont déjà assurés de faire l’impasse : Spierts et Dehon pour blessure de longue durée, Van Melsen pour suspension.

D'un article de ALEXANDRE CUITTE dans LA MEUSE VERVIERS du 13 décembre 2018.

Les commentaires sont fermés.