Steve Gilis garde un mauvais souvenir de cette place de stopper

Steve Gilis, qui est monté 3 fois de P2 en P1 au cours de sa carrière, ne garde pas un excellent souvenir de son dépannage au poste de stopper du temps où il évoluait à Aubel. Pourtant, il risque d’y rester un peu vu le nombre de blessés à Ster-Francorchamps. Steve s’y est pourtant bien débrouillé dimanche face à… Aubel.

Charpentier, Willems, Ansenne blessés, Vincent Heins n’a plus rien de spécifique dans son noyau qui lui permette d’adjoindre un élément au routinier Arnaud Chareton, au centre de sa défense.

Après avoir essayé Jean-Yves Colling, puis encore Quentin Balhan lors du match de mardi passé à Malmundaria, le mentor sterlain a surpris tout son monde dimanche face à Aubel en postant… Steve Gilis au centre de sa défense !

 

Ce n’est toutefois pas une découverte pour le banquier batticien… « En effet, Vincent s’était rappelé que j’avais déjà un peu évolué à cette position lors de ma première période… aubeloise ; je ne garde d’ailleurs pas un bon souvenir de cette place ! », signalait-il avant de nous en dire davantage sur cette déclaration empreinte de regrets… « Lors du fameux match pour le titre à Verviers entre Aubel et Weywertz, j’évoluais, depuis 12 ou 13 matches d’ailleurs, à cette position mais j’avais commis une grosse bourde en effectuant mal une passe en retrait à Droeven et… Closset est allé faire 1-0, inscrivant du coup le seul but du match, propulsant alors Wévercé en P1… »

Qu’à cela ne tienne, Steve réoccupe cette place depuis dimanche dernier, finalement en désespoir de cause. « On a pas mal de soucis derrière actuellement et Vincent tente de trouver des solutions. Je ne me suis pas trop mal débrouillé face à Aubel, mais, évidemment, évoluer aux côtés d’un gars comme Chareton vous aide pas mal dans cette tâche. Je sais que c’est du dépannage, mais que cela risque aussi de prendre du temps avant que les blessés ne reviennent, mais l’important est le collectif, même si je sais que ce n’est pas ma place de prédilection. Mais je connais très bien Vincent. » En effet, un lien s’est réellement tissé entre les 2 personnes, puisque c’est la 3e saison où les 2 compères évoluent ensemble. Avant ces 2 saisons-ci à Ster, il y en a encore eu une autre à Minerois, alors qu’Aubel venait de monter en P1. Steve Gilis avait préféré suivre Vincent Heins chez les Miniers. « Oui, alors qu’Aubel montait en P1 avec Jean-Paul Nyssen, je n'avais pas poursuivi l'aventure là-bas car j’avais signé à Minerois pour rejoindre Vincent Heins. Je n’y suis resté qu'une saison finalement, et pour la 2e fois, j’étais monté en P1 sans y jouer la saison suivante... »

Et comme l’adage dit toujours jamais deux sans trois, Steve accrocha encore une montée de P2 en P1 la saison passée, avec Ster. Mais cette fois avec Vincent Heins ! « Oui, je suis monté 3 fois de P2 en P1 en n'étant champion qu’une seule fois (Minerois). J’en suis à ma 2e saison en P1 après une première peu fructueuse lors de mon retour à Aubel sous Michel Remacle. »


PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 31 octobre 2018.

Les commentaires sont fermés.