« Aubel n’est pas fatigué »

Jabo Mutsinzi, le capitaine aubelois, se veut positif

Michaël Mager était quelque peu déconfit dimanche après les 4 buts pris à Ster. Surtout quand on sait que les Aubelois en avaient Capture d’écran 2018-10-31 à 08.02.22.pngaussi pris 4 lors du déplacement précédent à Braives ! Aubel tirerait-il la langue ? Serait-il fatigué ? Le capitaine herbager, Jabo Mutsinzi, montait au créneau pour adoucir le tableau et se montrait résolument optimiste, malgré la pâle prestation de dimanche près du plus beau circuit automobile du monde…

« Non, Aubel n’est pas fatigué. À Braives, nous avions beaucoup d’absents. Ici à Ster, c’était plutôt un mauvais match de notre part, surtout en 2 e mi-temps. Je rate déjà une belle occasion au début du match (NDLR : après seulement 2 minutes de jeu), puis, en effet, Nicolas Nijhof en manque une toute grosse alors que c’est toujours 0-0… Si on met ne fût-ce qu’une de ces 2 occasions, alors je pense que l’on voit un tout autre match ».

Mais le citoyen de Burenville ne souhaite pas dramatiser la situation. « Non, nous avions tout en main au départ pour remporter ce match, mais on a commis 4 grosses fautes qui ont entraîné les buts. C’est clair que nous avons eu un coup sur la tête surtout à 3-1, mais je ne m’inquiète pas pour autant. Aubel doit encore mûrir, c’est clair. Cette équipe est très jeune. Je pense surtout qu’il faudrait avant tout prendre moins de risques à la relance et essayer de trouver les zones plus décisives. Non, je pense surtout que ce sont les détails qui ont fait la différence dimanche et c’est ce qui a entraîné notre perte à SterFrancorchamps. Aubel a toujours son football pétillant, sérieux ».

Mais son jeu est bien moins chatoyant qu’en début de campagne… Mutsinzi avait encore un élément à faire valoir. « La série est très serrée. Aubel est attendu et on sent que nos adversaires restent plus derrière et attendent… Je vois cela depuis 4 matches maintenant, mais rassurez-vous, j’ai déjà été plus inquiet que cela durant ma carrière. On doit corriger certains détails, que ce soit devant et derrière, mais j’ai confiance car Aubel va repartir. » 

PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 31 octobre 2018

Les commentaires sont fermés.