Le scandale Veviba profite à l’abattoir bovin

Deux fois plus de bovins ont été abattus à l’abattoir communal d’Aubel, depuis l’affaire Veviba.

Sept mois après l’affaire Veviba à Bastogne, l’abattoir communal bovin d’Aubel a le vent en poupe : il a doublé sa production et a dû engager. Tout bon pour les finances communales et le porte-monnaie des Aubelois.

Un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 29 octobre 2018.

Les commentaires sont fermés.