Entre Battice et Herve, pas ailleurs

ZONE DE SECOURS 4 – LOCALISATION DE CASERNES

Au conseil de la zone de secours 4, les maïeurs ont causé relocalisation de casernes. Non seulement d’une regroupant les pompiers de Herve et Battice, mais aussi de rumeurs concernant la suppression de celles de Welkenraedt, Limbourg, Pepinster et Spa. Selon Philippe Boury, président de la zone de secours 4, les pompiers de Herve et Battice sont d’accord sur le principe d’un regroupement, mais pas n’importe où. Deux sites sont envisagés. Le premier reste le site des Gaillettes. Le second est l’ex-magasin Dema, en bord de N3. Une visite était prévue Capture d’écran 2016-06-18 à 09.42.34.pngcette semaine, mais le vendeur n’est pas venu. Une autre est envisagée la semaine prochaine. Ensuite, une analyse financière sera faite. Mais, souligne Philippe Boury, « le but est de ne rien imposer ». Donc, de concerter. Pierre-Yves Jeholet, le maïeur de Herve, précise : « ce regroupement ne serait pas fait pour diminuer le nombre de pompiers » et ce qu’on recherche, c’est une « vraie caserne », pas un ancien hangar ou un commerce, tel quel. Ceci aurait un coût, estime Ghislain Senden, maïeur d’Olne. Dès lors, il se demande s’il ne vaudrait pas mieux bâtir et opter pour une position plus centrale. Exemple, près du fort de Battice. Pierre-Yves Jeholet réagit : pas question d’aller ailleurs qu’entre Herve et Battice. Sans quoi, on se priverait de la proximité des pompiers, ce qui retarderait les départs. Claude Ancion, maïeur de Sprimont, approuve : pour sa commune, les Theutois arrivent plus souvent avant ceux d’Aywaille, dont la caserne est située au-dessus de la Redoute et est donc plus difficilement accessible. Finalement, tous reconnaissent que c’est entre Battice et Herve qu’il faudra relocaliser. Et pour les autres casernes, s’inquiète le maïeur de Welkenraedt, Jean-Luc Nix ? Rien n’est prévu et ne sera à l’agenda avant 2018, au moins. Pour la suite, ce sera au conseil de zone issu des élections communales de décider. Enfin, le conseil a décidé de louer un bâtiment au zoning de Stembert pour y centraliser l’état-major, avec les responsables de département et le staff administratif, à l’ex-Macmaniack. Néanmoins, les chefs de poste reviendront de temps à autre dans leur caserne. Et quand la nouvelle de Verviers sera bâtie, la tête de zone s’y trouvera aussi. 

Y.B. (dans LA MEUSE VERVIERS du 18 juin 2016)

Les commentaires sont fermés.