Caserne de pompiers en projet entre Battice et Herve

ZONE DE SECOURS 4 – BUDGET 2016

On examine l’opportunité d’une caserne rue des Gaillettes

Aménager une caserne entre Battice et Herve, où la zone 4 loue actuellement à la ville deux casernes fort proches ? La réflexion est lancée…

Le conseil de la zone de secours 4 (nord de l’arrondissement, jusqu’à Theux et Jalhay) a voté son budget 2016. Il prévoit une augmentation de la dotation des communes de 139.357 euros pour un budget total de 13,8 millions. Budget que Philippe Boury, le président de zone, juge « largement maîtrisé ». Parmi les dépenses extraordinaires : de l’équipement pour le personnel et des véhicules, dont deux citernes budgétées en 2015, mais pas encore livrées. Au-delà des chiffres du budget 2016, on a aussi entamé une réflexion quant à la création d’une nouvelle caserne entre Herve et Battice. Une opportunité est apparue au zoning de Battice, sur le site d’une firme vendant des trampolines. Selon l’annonce d’Immoweb, le prix est de 670.000 euros. Le site comprend deux parties indépen- dantes de 500 m 2 avec halls, trois bureaux, cuisine, débarras, local technique, deux W.-C. et une douche, deux entrées distinctes… La zone étudie la possibilité et l’impact financier d’un tel achat. « Mais il n’y a pas de délai et on ne sait pas si ça va se faire », nuance le président de zone. Pierre-Yves Jeholet, le maïeur de Herve, tempère aussi : « Il faut voir le bâtiment et l’intérêt ou pas de fusionner ». Il ajoute qu’il s’est « assez battu pour maintenir les deux casernes ». Pour lui, une implantation entre Herve et Battice relève d’une réflexion globale à l’échelon de la zone. Or, il y a aussi le projet d’une nouvelle caserne rue du Viaduc, à Verviers, que la SWDE, propriétaire du site, et la zone font estimer et où l’on doit sonder le sous-sol pour voir s’il est pollué. S’ajoute encore la rénovation de celle de Pepinster, à financer. Et de toute façon, si on s’orientait vers l’achat d’un bâtiment, il faudrait en discuter avec les pompiers, avec la volonté de « maintenir et améliorer la force de frappe de nos pompiers à Herve et Battice ». Ceci, sans oublier que les volontaires sont moins coûteux et que dans une autre caserne, les ambulanciers pourraient assurer la garde sous toit. 

YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 17 décembre 2015

Plus de la moitié des maïeurs absents

Le budget a failli ne pas être voté !

Le premier budget de la zone 4 a failli ne pas être voté ! Après les 15 minutes académiques, à 8h45, 9 des 19 maïeurs étaient présents. Or, il en fallait 10. Heureusement, peu après, Jean-Luc Nix, le Welkenraedtois, arrivait. Quant à la Verviétoise Muriel Targnion, elle s’est pointée à 9h02, après le vote. Elle croyait que c’était à 9h et à l’hôtel de ville plutôt qu’à la caserne de Herve…

Les commentaires sont fermés.