Aubel — La fête approche ; elle aura lieu du 16 au 24 juin.

Partout on fait déjà de grands apprêts. De nombreux forains s’installeront sur la place de la foire, tels que le grand carrousel Loncin, le Théâtre Figaro, tirs, fritures, etc., qui promettent de donner à cette place l'aspect des foires de nos grandes villes.

De son côté, la Société de Saint-Hubert, composée d’hommes d’action, dévoués et sérieux, fait les plus grands efforts pour organiser les réjouissances publiques les plus variées.

Les deux bals champêtres des 16 et 23 juin seront plus jolis que jamais. On sait que ceux-ci jouissent dans toute la province, d’une grande renommée, tant par la bonne organisation que par la bonne et honnête société qui les fréquente.

Mais le clou de la fête sera certainement l’éclairage électrique de toute la ville. Le coup d’œil sera féerique, quand, au crépuscule, l’estrade, le buffet, les places publiques, les rues, ornés de drapeaux, et d’oriflammes, recevront les rayons des phares électriques.

Seront également éclairés à la lumière électrique le Grand café et sa nouvelle salle de concerts.

Cette dernière mesure 240 mètres carrés, a deux galeries, une scène et sera recouverte d'un toit-dôme en verre.

Les processions seront également splendides; la rentrée surtout est magnifique et par le bon ordre et la dévotion qui y règne et par la beauté des ornements religieux.

Sous ce rapport, les processions d’Aubel dépassent toutes celles des environs, sans en excepter même Herve.

Si le soleil nous fait risette, nul doute que ces joyeux jours de fêtes amèneront une foule d’étrangers et nous espérons que nos commerçants et cabaretiers feront bonnes recettes.

C'est ce qu'écrivait "LE JOURNAL D'AUBEL" le 9 juin 1895... il y a 120 ans. Et il annonçait aussi l'inauguration de la nouvelle du GRAND CAFE:

 

20150408_083a.jpg

 

Les commentaires sont fermés.