Franchimont rate sa première victoire à Aubel

FOOTBALL – PROVINCIALE 3C 


AubelFC.jpg0-2 à la mi-temps en déplacement à Aubel B, on croyait enfin à une première victoire de Franchimont B. Surtout qu’au nombre d’occasions, les Theutois auraient dû plier la rencontre après les 45 minutes initiales. Des buts inscrits par Passalaqua et surtout par le mayeur Philippe Boury, une fois de plus accompagné de plu- sieurs vétérans ainsi que des joueurs évoluant habituelle- ment en U 21, venu renforcer l’équipe B en raison de malades, blessés et sans doute l’un ou l’autre mécontent.

Alors que l’on rejouait depuis 5 minutes de jeu, le gardien franchimontois Florent Closset, en voulant finasser devant un atta- quant aubelois, allait se faire chiper le ballon et encaisser sans doute le but le plus stupide de la bis franchimontoise depuis le début de la saison. Franchimont accusait le coup ce dont allaient profiter les ouailles de Michel Remacle pour s’approprier la majeure partie du jeu et remporter les 3 points. C’était bien sûr la grosse déception à la rentrée aux vestiaires mais, finalement, l’équipe n’en tenait vraiment pas rigueur à son gardien qui bien souvent est arrivé à tenir son équipe dans le match le plus longtemps possible.
Afin d’en savoir un peu plus sur l’avenir de l’équipe B franchimontoise, nous avons pris contact avec le président-joueur, Philippe Boury. «
Une défaite malheureuse suite à un manque de discipline défensive » nous explique le mayeur theutois. « Au niveau du classement, cela n’au- rait pas changé grand-chose mais moralement cela aurait fait un bien fou à un groupe qui n’a pas toujours eu le brin de chance nécessaire pour l’emporter. Pour nous, le gros problème résulte du fait que nous avons appris le 27 juin que nous accédions à la P3 via une fusion entre deux clubs et que nous n’avons pas su nous retourner alors que l’on était en fin de période de transferts et que la majorité des joueurs avaient déjà signé dans d’autres clubs. Nous reconstruisons déjà pour la prochaine saison en P4 une équipe qui sera à coup sûr ambitieuse.»

CHARLY JORIS dans "La Meuse Verviers" du 14 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.