Vandalisme à Montzen

Montzen.jpg

À quelques jours de la fête de Pâques, ce ne sont pas des œufs en chocolat mais bien des kilos et des kilos de poudre qui ont été dispersés dans l’église du village de Montzen (Plombières). La poudre blanchâtre provient de deux extincteurs qui ont été vidés depuis le jubé. Une mauvaise surprise qu’une quinzaine de bénévoles a tenté d’effacer hier en vue des offices de la semaine sainte. Mais le nettoyage n’est pas si simple.

Tous les soirs, à Montzen, une dame se charge de fermer à clé, pour la nuit, l’église qui trône au milieu du village de la commune de Plombières. Mercredi soir, elle constate avec surprise que l’édifice religieux est déjà fermé. Elle essaye alors de joindre le curé de la paroisse pour avoir une explication. Quelque temps plus tard, c’est la découverte. Tout l’intérieur de l’église est recouvert d’une pellicule de poudre blanchâtre. Sol, bancs, statues, autel, cierges : rien n’a été épargné. « En fait, la ou les personnes qui ont fait ça sont en- trées dans l’église, ont brisé le coffre à code où se trouvent les clés et se sont enfermés à l’intérieur pour pouvoir « travailler » à l’aise, explique Jonathan Deckers, un des pompiers volontaires de Plombières. Ils sont montés au jubé, et ont vidé deux extincteurs à poudre de là-haut. » Face à cet acte de vandalisme, la fabrique d’église a eu tôt fait de faire ses comptes. Faire appel à une firme de nettoyage coûte les yeux de la tête. S’il y a un trou au budget, c’est la commune qui devra éponger les dettes. Pas question d’en arriver là, du coup, les membres de la fabrique aidés de bénévoles de la société Saint-Joseph ont retroussés leurs manches. « Depuis ce jeudi matin, on n’arrête pas, explique Joseph Austen, échevin mais aussi membre de la fabrique. Des pompiers et deux ouvriers communaux sont venus en renfort. L’office de ce soir va être déplacé à Montzen-Gare. On espère que tout sera propre pour la messe de Pâques, dimanche. »

 

Ce n’est pas la première fois que l’église subit une attaque dugenre. Il y a 7-8ans, un feu avait été bouté dans le fond de l’église avec des restes de bougies. « On était arrivé à temps, se souvient Joseph Austen, mais les dégâts étaient énormes, on a dû faire repeindre toute l’église. »

La fabrique d’église a bien sûr porté plaintes et espère que la police retrouvera rapidement les auteurs pour qu’ils répondent de cet acte « irresponsable et irrespectueux ». 

Les commentaires sont fermés.