Activités sportives

  • 2 pistes pour pouvoir aller en Ligue A

    Nous vous en parlions dès ce dimanche après-midi sur notre édition digitale, cela a été confirmé par Volley Belgium ce lundi : les filles de la première équipe d’Aubel accèdent à la Ligue A, soit le plus haut échelon belge. « Pour Volley Belgium, il y aura bel et bien des montants. On était devant au classement et c’est donc confirmé qu’on monte en Ligue A », expose Stéphan Dorthu, le président aubelois.

    Mais tout n’est pas rose pour autant. Ainsi, comme l’Avenir l’a indiqué, beaucoup de joueuses sont sur le départ. À tel point qu’il est même possible de voir l’équipe disparaître, selon nos confrères.

    S’il est vrai que l’avenir de l’équipe s’inscrit hélas en pointillé à l’heure actuelle, la vérité ne se résume en réalité pas du tout aux nombreux départs.

    Lire la suite

  • Les filles d'Aubel remontent en ligue A

    Capture d’écran 2020-03-30 à 10.21.20.pngCe dimanche, le volley national était en vidéo conférence comme vendredi dernier. Le président francophone, Daniel Van Dael, se veut, comme le président provincial, Philippe Achten, rassurant mais prudent.

    « Ce lundi, nous communiquerons sur les décisions au niveau national, la composition des séries », nous confiait-il sans pouvoir encore entrer dans les détails.

    Une chose est certaine : Waremme restera en Ligue A et les filles d’Aubel y monteront.

    La Ligue Pro l’a annoncé, il n’y aura pas de champion de Belgique cette année. « Pour les tickets européens, c’est à l’étude », ajoute Philippe Achten, qui prépare avec son CA une lettre détaillée pour ses clubs liégeois. « Pour déterminer les places, on est parti d’une règle de 3 très simple, on divise les points acquis par le nombre de matchs joués et puis on multiplie par le nombre de matchs à jouer. Dans l’ensemble, cela ne change pas grand-chose à la situation figée depuis 3 semaines », se réjouit-il à propos d’un principe qui lui semble « non le plus juste mais le moins injuste ». Au final qu’est-ce que cela dit pour nos clubs principautaires ?

    « En P1, les filles d’Aubel et de Spa montent et rejoignent la Promotion (dont aucune équipe liégeoise ne descendra), comme les messieurs de Grand-Rechain et d’Herstal. Herstal, dont la Promotion monte elle en N2, une grande année pour ce club. En Promotion, on peut annoncer que les filles de Waremme et de Thimister, en tête depuis le début, rejoignent la N2. En N2 justement, les filles de St-Louis montent également, tandis que celles de Waremme devraient (notez la nuance) se maintenir en Ligue B. Les hommes de Marchin devraient se maintenir en N2, tandis qu’on a demandé à la Promotion de ce même club si elle désirait monter », révèle en substance le président provincial qui a mis la quarantaine à profit pour repenser certaines choses en matière de championnat.

    « On a décidé, par exemple qu’en cas d’arrêt d’une équipe, on privilégierait les équipes qui veulent se maintenir et le font savoir plutôt que de faire monter une équipe supplémentaire », nous dit Philippe Achten. 

    PHILIPPE HALLEUX dans LA MEUSE VERVIERS du 30 mars 2020

  • Aubel coiffé par Ans pour la montée en Régionale 1

    À l’opposé de la province de Liège, l’AWBB a décidé d’adopter le principe de montées/descentes comme c’est le cas en Flandre. Cela pour permettre, notamment, à Gembloux d’accéder à la TDM2 dont Verviers Saint-Michel, pour rappel descendra.

    Autre conséquence : Ans, qui précède Aubel et le Fresh Air dans le nouveau classement, rejoindra la R1 au détriment des Herbagers. Ceux-ci auront donc tout perdu en ce début d’année puisqu’ils menaient avec plusieurs victoires d’avance.

    Les défaites du début de l’année auront brisé le rêve de rejoindre la R1. Un objectif qui restera celui des Aubelois la saison prochaine.

  • Fin de championnat en foot : quelle option choisir ?

    Capture d’écran 2020-03-25 à 08.19.58.png« Même si on doit jouer deux à trois fois par semaine »

    « Aller jusqu’au bout du championnat, je suis pour à 100 % », annonce Vincent Heins (Ster-Francorchamps), qui fait partie des 47 coachs de la province (sur 80) qui sont favorables à cette option. « Et ce, même si on doit jouer deux voire trois fois par semaine pendant trois semaines. Je pense que tout le monde est d’accord avec cela car tout le monde serait à égalité si on doit jouer les mardis, les jeudis et les dimanches. »

    Jean-Paul Nyssen, le coach de Minerois, aimerait également aller au bout de la saison. « Il reste encore 21 points à prendre, c’est énorme. On doit mettre tout en œuvre pour arriver au bout des projets commencés, de manière décente. J’espère que ce sera le cas aussi pour l’année scolaire », indique notre interlocuteur, prof de langues dans le secondaire.

    Tony Niro (Aubel) : « Reprendre la 2e semaine de septembre » « Je suis pour terminer le championnat, mais à condition qu’on retarde le départ du suivant. Il faut un mois de congé en juillet puis 5-6 semaines de préparation et il faudrait donc recommencer le championnat la deuxième semaine de septembre. »

    D'UN DOSSIER DE LA RÉDACTION SPORTIVE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 25 mars 2020

  • Julien Galère (Ster-Francorchamps) à Warsage

    Capture d’écran 2020-03-23 à 08.21.42.pngVous avez pu le lire dès samedi sur notre édition digitale (http:// verviers.lameuse.be) : deux nouveaux transferts ont été officialisés samedi dans nos clubs régionaux de première provinciale. Il y a d’abord eu le passage de Nicolas Bauduin (Dison) à Aubel, un club qui était encore à la recherche d’un élément à vocation offensive en vue de la saison prochaine. Aubel l’a donc trouvé en la personne de Nicolas Bauduin, qui débarque en provenance du Stade Disonais, où il était revenu durant l’été 2018 après un premier passage d’une saison.

    Et puis il y a eu l’annonce du nouveau club, samedi en fin d’après-midi, de Julien Galère, dont on savait qu’il allait quitter Ster-Francorchamps malgré une convention le liant encore au club du circuit pour la saison prochaine.

    Il retrouvera Michel Remacle, son ancien coach chez les Aubelois, la saison prochaine : le médian offensif originaire de Clermont, également passé par le RFC Malmundaria, vient en effet de s’engager en faveur de Warsage, l’actuel leader de la P2B.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 23 mars 2020